Publicité

"Raide morte sur la table" : Judith Godrèche en couple à 15 ans avec un réalisateur de 40 ans, récit d'une terrible scène

"Ridicule", "Potiche"... Judith Godrèche peut se targuer d'une belle filmographie entamée dès son adolescence. Un parcours qu'elle a entamé très tôt, trop tôt ? Celle qui dévoile sa série largement autobiographique, "Icon of French Cinema", se penche sur son vécu avec beaucoup d'émotion pour le magazine "ELLE".

La série que Judith Godrèche a créée, Icon of French Cinema, va débarquer à partir du 21 décembre sur arte.tv et du 28 décembre sur Arte. Le magazine Elle a donc rencontré l'actrice et scénariste de 51 ans pour en savoir plus sur son oeuvre autobiographique racontant les déboires d'une comédienne qui tente de relancer sa carrière et dans laquelle joue sa propre fille, Tess, née de son couple avec l'ex-Robin des bois Maurice Barthélémy - son aîné Noé, dont le père est Dany Boon, est crédité lui comme compositeur. Elle offre ainsi à la revue une longue interview, passionnante, foisonnante mais aussi douloureuse lorsqu'elle remonte dans ses souvenirs, notamment avec un réalisateur, acclamé, avec lequel elle a été en couple.

Son personnage porte le même prénom qu'elle, difficile de ne pas faire le parallèle avec sa propre existence dès la lecture du pitch. Dans un flashback de l'héroïne, on plonge dans un souvenir, celui de ses 14 ans quand elle débute une relation avec un grand cinéaste quadragénaire. Comme le magazine Elle, on fait le rapprochement avec le véritable couple qu'elle a formé avec Benoît Jacquot, réalisateur des Adieux à la reine. Il l'a dirigée dans Les Mendiants, son premier grand rôle à 14 ans et forme après un couple avec celle qu'il fait ensuite tourner dans La Désenchantée.

Les mots deviennent plus difficiles à trouver quand Judith Godrèche doit revenir sur son histoire avec Benoît...

Lire la suite


À lire aussi

Mort de Sophie Fillières à 58 ans : Un célèbre acteur a pu la voir la veille à l'hôpital, son récit touchant...
Meurtre de James Bulger à 2 ans : son tueur, 10 ans à l'époque, prêt à sortir de prison ? "C'est un bombe à retardement"
Jane Birkin est morte à l'âge de 76 ans, elle a été retrouvée sans vie à son domicile