Publicité

Syrie : une frappe israélienne sur le consulat d'Iran à Damas tue 7 personnes

Syrie : une frappe israélienne sur le consulat d'Iran à Damas tue 7 personnes

Le raid, qui a totalement détruit le consulat iranien, mitoyen de l’ambassade, a tué un commandant de la Force Al-Qods pour la Syrie et le Liban, le général Mohammad Reza Zahedi, ainsi que six autres membres des gardiens de la révolution. Deux « conseillers » iraniens figurent également parmi les personnes tuées, selon l’OSDH.

Agé de 63 ans, le général Zahedi était membre du corps des gardiens depuis quatre décennies et avait occupé différents postes de responsabilité, notamment au sein de la Force Al-Qods, qui est considérée comme l’unité d’élite des gardiens. Elle intervient en dehors des frontières pour, selon Téhéran, aider les voisins de l’Iran et assurer la « stabilité » de la région contre les ingérences occidentales.

Un autre haut gradé de la Force Al-Qods, Mohammad Hadi Haji Rahimi, a également été tué, a annoncé dans un communiqué le Corps des gardiens de la révolution.

L’Iran réclame une « réponse » internationale

Depuis le début de la guerre à Gaza, le 7 octobre, plusieurs « conseillers militaires » iraniens ont été tués en Syrie, dont le général Sadegh Omidzadeh, responsable du renseignement pour la Force Al-Qods dans ce pays, selon des médias iraniens.

Fin décembre, le général de brigade Razi Moussavi, un important commandant de la Force Al-Qods, avait été tué dans un tir de missile au sud de Damas.