Publicité

"Du racisme à l’état pur" : Le journaliste Djamel Mazi (France Info) attaque Ronald Guintrange (BFMTV) après une séquence polémique (VIDÉO)

Ce dimanche 26 novembre, Ronald Guintrange, recevait dans son émission 120 Minutes, diffusée sur BFMTV, Yonathan Arfi, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). Le journaliste a notamment demandé à son invité de réagir aux récents propos polémiques de Dominique de Villepin tenus sur le plateau de Quotidien le 23 novembre dernier, qui avait commenté le renvoie de l'actrice américaine Susan Sarandon de son agence United Talent Agency et l'éviction de la comédienne Melissa Barrera du casting de Scream 7 après leur soutien à la Palestine en marge du conflit contre Israël : "On voit en filigrane à quel point la domination financière sur les médias et sur le monde de l'art, de la musique, pèse lourd. Ils ne peuvent pas dire ce qu'ils pensent parce que les contrats s'arrêtent immédiatement. La règle financière qui est imposée aux États-Unis dans la vie culturelle, elle pèse lourd. Malheureusement, nous le voyons aussi en France."

À lire également

"À l'époque les choses étaient différentes" : Cécile de Ménibus pousse un gros coup de gueule en marge de l'affaire Cauet

Ronald Guintrange a alors cité en partie Dominique de Villepin, puisque le journaliste estime que l'ancien Premier ministre dénonçait entre autres "la domination de la finance juive sur les sociétés occidentales". Le présentateur de BFMTV a ensuite posé une question controversée à son invité : "Est-ce quand on parle d'un, pardon du raccourci, d'un petit arabe en banlieue en disant qu'il a des propos antisémites, c'est facile. Là, on parle d'un ancien Premier ministre de la France. On a du mal à comprendre ce qu'il veut vraiment dire..." Une sortie qui n'a pas manqué d'enflammer les réseaux sociaux. Sur Twitter, Djamel Mazi, journaliste pour France Télévisions qui officie notamment sur France Info où il présente La Matinale Week-End, a fustigé cette séquence en prenant...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi