Publicité

Racing - Losc : Des supporters lillois dénoncent les injures racistes entendues dans leur tribune

 Lors du match de Coupe de France entre Racing Club de France et le Losc (0-1) à Chambly dimanche 21 janvier, des supporters lillois ont entendu des insultes racistes dans leur parcage.
JULIEN DE ROSA / AFP Lors du match de Coupe de France entre Racing Club de France et le Losc (0-1) à Chambly dimanche 21 janvier, des supporters lillois ont entendu des insultes racistes dans leur parcage.

FOOTBALL - Attaques xénophobes en parcage. Lors du 16e de finale de Coupe de France qui a opposé le Racing Club de France et le Losc (0-1) à Chambly ce dimanche 21 janvier, des supporters lillois ont proféré de nombreuses insultes racistes. Celles-ci ont notamment visé un joueur du club francilien, selon les témoignages de fans des Dogues recueillis par La Voix du Nord. Des enfants participant à une animation durant la mi-temps auraient, eux aussi, été la cible de ces injures.

Mike Maignan quitte la pelouse après de nouveaux cris racistes lors d’un match de l’AC Milan

Le Losc a annoncé ce lundi soir qu’il allait porter plainte contre X face à « des propos discriminatoires et haineux » de ses propres supporters. Le club nordiste a également ouvert un appel à témoignage sur son site et invite « tout supporter du Losc ayant vu, entendu ou filmé des actes ou propos racistes hier soir au stade Walter Luzi à se manifester auprès du club ».

C’est d’abord sur X (ex-Twitter) que plusieurs supporters du Losc ont dénoncé des faits « inadmissibles » de racisme provenant de leur tribune, située derrière l’un des buts du stade Walter-Luzi de Chambly. La grande majorité des insultes visaient le gardien du Racing.

Par voie de presse ensuite, plusieurs supporters des Dogues ont donné plus de détails. L’un d’entre eux raconte que les cris ont commencé avant le début du match, dès l’entrée sur le terrain du portier de l’équipe adverse, Rubens Adelaïde. « Dès son arrivée, j’ai entendu une ou deux personnes hurler ’Sale noir’, sans aucune raison. Ça a continué au début du match sur une ou deux touches de balle », poursuit cet homme dans les colonnes du quotidien régional nordiste.

Un petit garçon visé

Deux autres personnes au moins rapportent avoir entendu des supporters lillois crier : « La France aux Français » et avoir vu des imitations de « moustache de Hitler », avec deux doigts sous le nez, comme le décrit l’un d’eux.

Et ces attaques n’ont pas seulement visé Rubens Adelaïde, mais aussi des enfants venus participer à un « challenge », ces animations organisées à la mi-temps où les jeunes des clubs locaux jouent un match sans enjeu ou s’affrontent dans des séances de tirs au but. Lors de cet événement, un supporter, alcoolisé, s’en serait pris notamment à un jeune gardien de 9 ans, en criant à son adresse : « Sales bougnoules, vous n’êtes bons qu’à ramasser du coton », a dénoncé un supporter de 25 ans à nos confrères de La Voix du Nord.

Un témoignage corroboré sur X par un autre, qui raconte : « À la mi-temps, un petit groupe d’individus près du deuxième kapo côté gauche parcage a copieusement ciblé les enfants noirs de l’animation de la mi-temps qui passaient devant la tribune, l’un d’eux a lâché un ’Bleu, blanc, rouge, la France aux Français’ ».

Ces faits surviennent dans le contexte de la sortie très commentée du terrain du gardien de l’AC Milan et de l’équipe de France (et ancienne gloire… du Losc) Mike Maignan alors qu’il était visé par des injures racistes durant un match en Italie. « Tweeter pour apporter son soutien à Mike Maignan c’est très bien, mais si derrière il ne se passe rien au sein du club…  », a déploré auprès de La Voix du Nord l’un des supporters lillois choqué par de tels actes, surtout en provenance de ses rangs.

À voir également sur Le HuffPost :

France-Croatie à l’Euro de handball : après des propos racistes, l’organisateur condamne

Violences sexuelles : des cadres de fédérations sportives accusés d’avoir menti visés par une enquête