Publicité

Rachida Dati ministre de la Culture : cet homme clé à qui elle a demandé l'aval (en plus de sa fille Zohra)

Rachida Dati est officiellement notre ministre de la Culture depuis le 12 janvier 2024. Mais avant d'accepter le poste, elle a dû s'assurer que certains de ses piliers validaient ce nouveau challenge qui fait tant parler.

Son agenda est plutôt bien rempli. Rachida Dati, qui est maire du 7e arrondissement de Paris et travaille au Conseil de Paris, a accepté le poste de ministre de la Culture sous le gouvernement Macron/Attal lors du remaniement. Le vendredi 12 janvier 2024, elle a officiellement repris le flambeau de Rima Abdul-Malak dans le grand salon dit des Maréchaud, au ministère de la Culture, sous un tonnerre d'applaudissements. Mais avant de dire "oui" pour de bon à notre nouveau premier ministre, elle tenait à obtenir la validation de deux personnes.

Rachida Dati a déjà été ministre. Elle a été Garde des Sceaux, pendant deux ans, de 2007 à 2009, pour notre ancien président de la République Nicolas Sarkozy. Voilà pourquoi, sans doute, elle a souhaité lui parler de cette nouvelle opportunité professionnelle. Elle l'a donc appelé, le 11 janvier 2024, alors qu'il était en plein jogging. C'est ce qu'elle raconte ce jeudi 18 janvier 2024 dans les pages du magazine Paris Match.

Rachida Dati à la Culture, sa fille Zohra déterminante dans ce choix

"Allo. Bonjour Monsieur le président, c'est Rachida, lui a-t-elle dit. Je voudrais juste avoir votre avis. Le président Macron me propose le ministère de la Culture, j'y vais ou pas ?". Ce à quoi son ancien patron lui aurait répondu : "Bien sûr, tu fonces. Tu vas apporter de l'énergie dans ce ministère. Et puis, n'oublie pas que le monde de la culture, ce sont d'abord les...

Lire la suite


À lire aussi

VIDEO "Je ne sais pas ce qui est le plus vexant" : Jarry face à une photo de lui datant d'il y a plus de 10 ans, il a bien changé
Antoine Dupont opéré à Toulouse : cette demande insolite qu'il a eue à l'hôpital
Rachida Dati, la ministre de la Culture mariée de force par ses parents : "Ils m'ont poussée à le faire..."