Publicité

Rachida Dati ministre de la Culture : Élise Lucet admet ne jamais « sauter de joie quand un ministre est nommé »

Le passif entre la nouvelle ministre de la Culture Rachida Dati et la journaliste Elise Lucet inquiète-t-il cette dernière pour l’avenir de ses émissions ? Pas vraiment à en croire ses réponses.
Capture d’écran X Le passif entre la nouvelle ministre de la Culture Rachida Dati et la journaliste Elise Lucet inquiète-t-il cette dernière pour l’avenir de ses émissions ? Pas vraiment à en croire ses réponses.

POLITIQUE - Un avis sur la nomination de sa « meilleure ennemie » ? En pleine promotion du nouveau numéro d’Envoyé Spécial diffusé ce jeudi 18 janvier sur France 2 avec le footballeur français Kylian Mbappé, la journaliste et présentatrice Élise Lucet a confié le fond de sa pensée sur le choix de la nouvelle ministre de la Culture, Rachida Dati.

« Cash Investigation » et Élise Lucet, une histoire d’intrusions si spéciales

Interrogée sur cette nomination surprenante et contestée au micro de la radio RTL, la journaliste ne se dit pas inquiète. L’occasion surtout de rappeler qu’« aucun ministre n’intervient jamais dans ce qu’il se passe à France Télévisions, ou alors je me suis trompée ! ».

« Je ne saute jamais de joie quand un ministre est nommé, je fais mon boulot de manière professionnelle, poursuit-elle. Pourquoi ? Parce que les gens s’imaginent que ce sont les ministres qui nomment le président de France Télévisions et les journalistes. Ce n’est pas comme ça que ça se passe, ce n’est plus comme ça que ça se passe ».

Mais cette question est loin d’être aussi naïve qu’on pourrait le croire. Il faut dire que les relations entre l’ancienne Garde des Sceaux et Élise Lucet ne sont pas vraiment au beau fixe depuis quelques années.

Interrogée alors sur une éventuelle déprogrammation de Cash Investigation par Rachida Dati, Élise Lucet estime que la nouvelle ministre de la Culture n’aura pas d’oreille attentive au sein de France Télévisions pour écouter une telle demande.

Elle ajoute : « Quand on arrête une émission, c’est parce qu’elle n’a plus d’écho, parce que ça ne marche plus vis-à-vis des téléspectateurs. Stéphane Sitbon (directeur des antennes et des programmes de France Télévisions) ou Delphine Ernotte (Directrice générale de France Télévisions) arrêtent des émissions régulièrement, mais pas parce qu’ils ont un coup de fil de la ministre. Je n’ai jamais vu ça ».

« De l’eau a coulé sous les ponts »

En posant ces questions à Élise Lucet sur Rachida Dati, impossible de ne pas repenser à la dernière altercation survenue entre les deux femmes en 2015, lors d’un reportage de Cash Investigation justement. Élise Lucet était venue interroger l’ancienne députée européenne Les Républicains dans les couloirs du Parlement européen au sujet de ses activités d’avocate et des relations professionnelles qu’elle entretenait alors avec des sociétés gazières, notamment Engie.

Rachida Dati avait alors répondu de façon particulièrement véhémente à la journaliste, lâchant au passage : « Je n’ai pas peur de vous, ma pauvre fille. Non, mais quand je vois votre carrière. Votre carrière pathétique ».

Mais pour la journaliste de France Télévisions, « de l’eau a coulé sous les ponts » depuis cette séquence. Il s’agit d’« une demande d’interview qu’elle a, on va dire, mal prise », a simplement répondu Élise Lucet. Elle glisse d’ailleurs ne l’avoir jamais revue depuis cette fameuse altercation.

À voir également sur Le HuffPost :

Conférence de Macron : Ces journalistes assurent n’avoir pas transmis leurs questions avant de les poser

Raquel Garrido et Alexis Corbière s’expriment sur la garde à vue de leur fille pour « apologie du terrorisme »