Publicité

Rachida Dati : Déjeuners, textos, coup de pouce... ses liens avec Brigitte Macron décryptés

Quels sont les liens qui unissent Rachida Dati et Brigitte Macron ? Dans de douloureux moments, la nouvelle ministre de la Culture a pu compter sur la Première dame, son amie.

Le vendredi 12 janvier, une nouvelle arrivée au gouvernement a fait parler plus que d'autres : celle de Rachida Dati. Visage bien connu du monde politique, la maire du 7e arrondissement de Paris, qui travaille également au Conseil de Paris, a accepté le poste de ministre de la Culture sous le gouvernement Macron/Attal lors du remaniement. Un retour de la ministre de la Justice sous Sarkozy qui fait parler et que redoute sa fille, Zohra, 14 ans. C'est d'ailleurs un sujet qui a touché sa fille, si importante à ses yeux, qui l'a beaucoup rapprochée de Brigitte Macron.

Nos confrères de Gala, ce jeudi 18 janvier, reviennent sur les liens qui unissent Rachida Dati et la Première dame. Ces deux-là, derrière les apparences, ont plus d'un point commun. Et l'un d'entre eux est leur combat contre le harcèlement scolaire. En effet, si Zohra redoute tant chacune des apparitions de sa mère, c'est surtout en raison des commentaires que peuvent en faire ses camarades. "Elle me fait ensuite la tête pendant une semaine. Elle trouve que j'en fais trop", admet Rachida Dati à propos de sa fille, dans les colonnes du Point. L'occasion pour la ministre de la Culture de s'épancher sur le harcèlement scolaire que sa fille a subi un temps. Et il n'est pas nécessaire de rappeler que c'est une question dont Brigitte Macron, ancienne prof de Latin-Français, a fait son combat depuis de très nombreuses années.

Brigitte Macron vole...

Lire la suite


À lire aussi

Brigitte Macron digne et d'une sobre grande élégance au côté d'Emmanuel Macron pour rendre un bel hommage
Brigitte Macron toute en soie : robe inhabituelle pour un beau dîner au bras d'Emmanuel Macron, elle brille à l'Elysée
Brigitte Macron, confidences sur les "10 plus beaux jours de sa vie" et ils ne concernent pas Emmanuel Macron...