Rachel Keke embarrassée par des publications pro-Assad et pro-Le Pen qu’elle aurait partagées avant 2018

© AFP

C’est une affaire pour le moins embarrassante pour Rachel Keke, la députée La France insoumise (LFI)  fraichement élue dans la 7e circonscription du Val de Marne face à l’ancienne ministre des Sports Roxana Maracineanu, avec 50,30 % des voix. À peine entrée au Palais Bourbon, d’anciennes publications faisant l’apologie du dictateur syrien Bachar El-Assad et de l’extrême droite qu’elle aurait partagées via un compte dont il ne reste aujourd’hui plus de traces sont ressorties dans la presse et sur les réseaux sociaux.

Des contenus pro Bachar El-Assad

Parmi les publications exhumées, dont le JDD n’a pas de trace directe, une capture d’écran d’un post Facebook que Rachel Keke aurait partagée le 15 avril 2018 depuis un compte désormais inactif. « Le monde entier doit soutenir Bachar contre ces prédateurs criminels qui sont les Etats-Unis, la France et l’Angleterre », peut-on lire sur la publication à laquelle est jointe une photo du dictateur syrien estampillée du logo du Bastion social, un groupe néofasciste crée en 2017 à Lyon  pour prendre la relève du Groupe union défense, Gud. Dissous en 2019 lors d’un Conseil des ministres, ce groupe radical d’extrême droite à tendance raciste, homophobe, islamophobe, et antisémite, s’est depuis reconstruit en petites entités locale. Son slogan : « Les nôtres avant les autres ».

...
Retrouvez cet article sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles