Un rabbin piège ses fidèles avec un sermon écrit par ChatGPT

© Copie d'écran Vimeo

Chat GPT ne menace pas que le travail des journalistes et des enseignants. Le bot conversationnel développé par Open AI, capable de produire n’importe quel type de texte dans une grande variété de styles, s’immisce désormais dans la vie spirituelle, rapporte «The Times of Israel».

À lire aussi Chat GPT, l’IA au service de la triche et de l’arnaque

Lors d’une cérémonie religieuse au Centre Juif des Hamptons, à New York, le rabbin Joshua Franklin a prononcé un sermon inspiré du passage de l’Ancien Testament relatant le voyage de Jacob en Egypte avec ses fils, dont Joseph : «Malgré les épreuves qu'il a endurées, Joseph est capable de trouver dans son cœur la capacité de pardonner à ses frères pour leurs méfaits passés. En leur parlant avec ouverture et vulnérabilité, il est capable de guérir de vieilles blessures et de créer des liens plus profonds et plus significatifs avec ses frères et sœurs» a-t-il professé devant les fidèles.

Avant de s’adresser à eux en leur faisant cet aveu : «Ce sermon n’est rien d’autre qu’un plagiat. Essayez de deviner qui l’a écrit.»

Plusieurs réponses ont fusé dans l’assistance avant que le rabbin Franklin ne révèle le pot aux roses : «Il a été rédigé par une intelligence artificielle, Chat GPT. Je lui ai demandé d’écrire un sermon d'environ 1 000 mots, avec le style d'un rabbin, en reliant la portion de la Torah de cette semaine, Vayigash, à l'idée d'intimité et de vulnérabilité, tout en citant Brene Brown (chercheuse en sciences so...


Lire la suite sur ParisMatch