Publicité

Rétrovirus, restriction calorique et oviraptorosaure : l’actu des sciences en ultrabrèves

Au sommaire de l’actualité des sciences du 25 janvier 2024 : un rétrovirus “contrôle” les embryons dans notre ADN, on sait comment la restriction calorique augmente la durée de vie et la découverte d’un nouvel oviraptorosaure.

L'actualité des sciences du 25 janvier 2024 c'est :


En santé : Dans notre ADN, un rétrovirus de 500 millions d'années “contrôle” les embryons.

  • Le matériel génétique hérité des rétrovirus a permis le développement des embryons jusqu’à aujourd’hui : le mécanisme intervient après la fécondation, lorsque les premières cellules se divisent.

  • Grâce aux rétrovirus et la protéine MERVL, la pluripotence apparaît chez les embryons de quatre cellules et joue un rôle crucial dans les premiers stades du développement embryonnaire.

  • Environ 8% de notre patrimoine génétique a été façonné par des rétrovirus il y a 500 millions d’années.


En santé : On sait comment la restriction calorique augmente la durée de vie.

  • La restriction calorique favorise l’expression d’un gène qui protège les neurones, freinant ainsi le vieillissement, du moins chez les mouches.

  • Des chercheurs ont identifié un gène chez la mouche qui semble être essentiel pour cet effet, le gène mtd (ou OXR1 chez l’humain, connu pour son rôle neuroprotecteur).

  • Manger moins améliore le mécanisme de tri des protéines dans les cellules, car celles-ci commencent à exprimer davantage le gène mtd ou OXR1.


En archéo & paléo : Un nouvel oviraptorosaure découvert dans le ravin de l'enfer.

  • Une nouvelle espèce de caenagnathidé a été identifiée : Eoneophron infernalis, qui vivait il y a un peu plus de 66 millions d'années.

  • Certains de ses ossements ont été découverts dans la formation de Hell Creek (Amérique du Nord) : il mesurait moins de deux mètres de long et pesait environ 80 kg.

  • Cet oviraptorosaure appartient à une famille de dinosaures encore mal connue dont certains membres ont vécu juste avant la crise de la fin du Crétacé qui marque l’extinction des dinosaures.


En high-tech : L’IA générative, une arme bien maîtrisée dans les mains des cybercriminels.

  • Le Clusif, l’association française des professionnels de la sécurité informatique, a présenté le 23 janvier 2024 son panorama annuel de la cybercriminalité.

  • Signes des[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi