Publicité

Rétromobile. «Tout le monde peut devenir collectionneur de voitures anciennes!»

Tic tac, tic tac, si certains s’impatient, quelques petites mains s’affairent en ce moment même au Parc des Expos de la Porte de Versailles, à Paris, pour y installer et bichonner quelques vieilles dames. Le salon Rétromobile, consacré aux véhicules de collection, va ouvrir ses portes au public ce mercredi 31 janvier, pour les refermer dimanche 4 février. Environ 130 000 visiteurs sont attendus pour fouler le tapis rouge et remplir les 75 000 mètres carrés des trois halls mobilisés pour ce grand rendez-vous annuel. Et 550 exposants promettent une édition mémorable cette année, rythmée de surprises et d’enchères de voitures anciennes aux prix mirobolants, d’anniversaires centenaires et d’invités de marque comme le nonuple champion du monde des rallyes Sébastien Loeb. En attendant les festivités, nous avons échangé avec Romain Grabowski, le directeur du salon Rétromobile, qui nous parle de ce musée automobile éphémère. Lui-même propriétaire de huit véhicules de collection, il donne aussi ses précieux conseils à ceux qui veulent s’offrir leur toute première voiture d’exception.

Capital. Comment peut-on défendre aujourd'hui un patrimoine automobile alors que la voiture est devenue la bête noire de nos parlementaires français ?

Romain Grabowski. Si l’on se replace à la fin du 19e, début du 20e siècle, nous, les Français, avons inventé l'automobile et avons produit une bonne partie des plus belles voitures au monde. C’est dans notre ADN. Avant qu’elle ne devienne un bien démocratisé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Carburant : les prix du diesel et de l’essence continuent de grimper
Automobile : pourquoi les SUV sont-ils dans le viseur de l’Agence internationale de l’énergie ?
Tests truqués : Toyota suspend la livraison de dix modèles de véhicules diesel
Quel avenir pour le superéthanol E85 ?
Cette batterie révolutionnaire permet de recharger son véhicule électrique en cinq minutes