Publicité

Rétrofit électrique : le Gouvernement dévoile son plan d'action

Plus que jamais, le Gouvernement souhaite accélérer la fin de la voiture thermique : interdictions de circulation, ZFE, vignettes Crit’Air... Nos belles anciennes sont désormais devenues indésirables, en tous cas tant qu'elles seront dotées d'un moteur thermique.

Pour permettre aux fans de voitures anciennes de continuer à rouler, le Gouvernement vient de dévoiler un plan d'action pour le rétrofit électrique, qui consiste à convertir une voiture thermique grâce à une motorisation électrique : une opération possible depuis 2020, mais dont le coût est pour l'instant assez dissuasif, tandis que la technologie n'est pas encore mature...

Rétrofit électrique : une réglementation assouplie

Depuis le 1er janvier 2023, la clause de détention préalable à la conversion du véhicule a été supprimée : désormais, le demandeur ne doit plus détenir depuis au moins un an le véhicule qu’il souhaite transformer pour bénéficier de la prime au rétrofit électrique. Cette restriction levée, cela facilitera les démarches pour les particuliers comme les professionnels, et permettra d'accélérer le développement du marché.

D'autres mesures en ce sens seront également prises par le Gouvernement, qui n'en a toutefois pas encore précisé les contours : la législation sera en effet assouplie avec davantage de latitude quant aux démarches administratives et aux contraintes techniques. Une consultation publique sera prochainement lancée à ce sujet.

Les aides à l'acquisition ont également été renforcées au 1er janvier 2023 : désormais, pour bénéficier de la prime à la conversion, il faudra mettre à...Lire la suite sur Autoplus