Résistance. Aux États-Unis, les évangéliques blancs rechignent à se faire vacciner contre le Covid-19

The New York Times (New York)
·1 min de lecture

De Dallas à Tacoma, des millions de chrétiens évangéliques refusent de se faire vacciner contre le Covid-19 pour des raisons religieuses, politiques et par méfiance envers la science.

Dans la petite ville d’Edmond, dans l’Oklahoma, “Stephanie Nana, une chrétienne évangélique, a refusé de se faire vacciner, car selon elle le vaccin contre le Covid-19 contient des cellules issues de fœtus avortés”, rapporte le New York Times.

À Tacoma, dans l’État de Washington, “le pasteur Nathan French explique qu’il a reçu un message de Dieu en personne qui lui a déclaré que ‘le vaccin n’est pas le sauveur’.

Dans la banlieue de Dallas, au Texas, “Lauri Armstrong, une nutritionniste très versée dans la lecture de la Bible, souligne qu’elle n’a pas besoin du vaccin, car Dieu a modelé le corps humain de façon à ce qu’il puisse guérir de lui-même.”

Chez les évangéliques blancs américains, “les raisons de ne pas se faire vacciner contre le Covid-19 sont multiples, souligne le quotidien new-yorkais, et se répandent aussi vite que le virus lui-même”.

Un défi pour le pays

Ce mouvement de résistance anti-vaccinal pose un véritable défi au pays tout entier, poursuit le New York Times en rappelant que les États-Unis comptent environ “41 millions d’adultes blancs de confession évangélique, dont 45 % déclaraient à la fin du mois de février ne pas vouloir se faire vacciner contre le Covid-19”.

À lire aussi: Traumatisme. Pourquoi les Africains-Américains de Tuskegee se méfient autant du vaccin contre le Covid-19

Si certaines figures religieuses évangéliques comme “le télévangéliste Franklin Graham ou le pasteur Robert Jeffress ont pris position en faveur du vaccin”

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :