Publicité

Un réseau promet à des familles des informations sur des migrants disparus contre une somme d'argent

Plus de 200 euros pour savoir si un proche est encore en vie. C'est la promesse adressée à plusieurs familles de migrants disparus en Méditerranée lors de la dangereuse traversée vers l'Europe.

Selon les informations du média britannique du Guardian, des familles en quête d'informations sur le sort de leur proche ont été approchées par des personnes qu'elles pensaient être liées à une ONG du sud de l'Espagne et qui leur demandaient au moins 200 euros pour leur donner des détails sur les disparus.

Des prétendues photos dans une morgue

Le proche d'un Algérien disparu plus d'un an auparavant a confié avoir été approché par un homme lui promettant, en échange de 250 euros, des photos du corps dans une morgue.

"C'était vraiment bizarre", s'est-il étonné. "Comment ces hommes peuvent-ils avoir accès au cadavre alors que ce n’est pas le cas de ceux dont les proches ont disparu?"

Un autre a payé 200 euros pour apprendre que son proche était enfermé dans une prison des Canaries, en Espagne, sans en avoir aucune preuve.

Ces témoignages font écho à une intervention de la police espagnole la semaine dernière. 14 personnes ont été arrêtées, accusés d'avoir cherché à profiter des proches de personnes qui s'étaient noyées alors qu'elles tentaient de rejoindre l'Espagne.

Grâce aux réseaux sociaux, les suspects ont pu contacter les familles de disparus "en leur proposant de fausses informations sur le sort de leurs proches en échange d'argent", selon la police.

Avant d'ajouter: "Le réseau profitait depuis des années des membres des familles au Maroc et en Algérie de ceux qui avaient disparu (et) étaient morts en mer alors qu'ils tentaient de rejoindre les côtes espagnoles à bord de petits bateaux."

Article original publié sur BFMTV.com