Publicité

La réponse cinglante de l'OM, mis en cause par Laporta comme soutien de la Super League

Dans une longue interview, le président du Barça semblait avoir vendu la mèche. L'OM ferait partie des clubs soutien de la Super League. Ce vendredi matin, l'OM oppose un démenti ferme et clair: "Pablo Longoria a déjà parlé publiquement le 21 décembre dernier et la position du club n’a pas changé."

Le président de l'OM avait notamment déclaré: "Je considère qu’avoir trois ou quatre compétitions organisées par autant d’organisateurs différents, c’est la catastrophe du football. Si c’est le cas, je vois un avenir difficile pour le monde du foot. Ce n’est pas le moment de la division". Avant d'être encore plus clair: "Sur la question de la Super League et l’OM, je tiens à nier complètement".

Des déclarations effectuées au moment où une décision de justice européenne relançait la possibilité d'une Super League dans le futur. Les promoteurs de cette compétition, soutenus notamment la le Barça, le Real et la Juventus, envisagent toujours de se lancer pour 2025.

La Super League veut "aboutir à un large consensus"

Contacté par RMC, la Super League explique que ses dirigeants ne vont pas "spéculer davantage sur le nombre de clubs prêts à participer" à la compétition. Depuis décembre, les dirigeants de la Super League ont "renoué" le contact avec plus de 50 clubs européens. "Certains d'entre eux sont certainement plus motivés pour participer à notre projet que leurs déclarations publiques ne le laissent penser", explique un proche de A22 qui ne souhaite pas faire d'"annonces concrètes" sur les discussions afin de ne pas "diviser la famille du football en deux camps". A22 fait savoir qu'ils sont "convaincus que notre travail aboutira à un large consensus et contribuera à améliorer le football dans l'intérêt des supporters, des joueurs et des clubs".

Article original publié sur RMC Sport