Régionales en Paca: Mariani dénonce "le rapprochement" de Macron et Muselier

·2 min de lecture
Thierry Mariani et Renaud Muselier lors du débat de l'entre deux tours des régionales organisé par BFMTV le 24 juin 2021. - BFMTV
Thierry Mariani et Renaud Muselier lors du débat de l'entre deux tours des régionales organisé par BFMTV le 24 juin 2021. - BFMTV

Une alliance qui fait toujours parler. Thierry Mariani a dénoncé ce matin sur BFMTV le pacte politique liant Renaud Muselier à La République en Marche pour les élections régionales en Paca. Un accord pour lequel le maire de Nice Christian Estrosi, proche de Renaud Muselier, aurait joué un rôle important.

"C'est lui aussi qui vous a entraîné à vous rapprocher de Macron?", a lancé la tête de liste du Rassemblement national en Paca au président sortant, "je constate qu'après avoir annoncé que vous ne feriez aucune alliance avec En Marche!, monsieur Castex annonçait le dimanche suivant que vous aviez fait un accord avec lui."

"C'est normal que je parle aux responsables politiques de ce pays quand même, vous n'allez pas me reprocher ça!", s'est défendu Renaud Muselier, évoquant plutôt une "addition de compétences".

"Vous nationalisez systématiquement ce débat"

Ce dernier, désormais seul adversaire pour le second tour face à son ancien collègue des Républicains, a pourtant regretté que la politique nationale vienne se mêler à ce point à ces élections aux enjeux locaux.

"Tout est ramené sur un schéma national où on a la tête de Marine Le Pen sur la totalité des bulletins de vote des candidats RN aux départementales et aux régionales", a dénoncé le président sortant de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

"C'est faux!", lui a aussitôt répondu Thierry Mariani, "je n'ai pas la tête de Marine Le Pen sur tous les bulletins de vote, vous venez de dire un mensonge une fois de plus."

"Vous nationalisez systématiquement ce débat alors que moi je me base sur notre région d'abord, ce qui est une vraie différence entre nous", lui a rétorqué Renaud Muselier.

En 2022 Muselier votera "contre" le RN, Mariani pour Le Pen

Reste que la prochaine élection présidentielle aura beau se tenir en avril 2022, elle est déjà sur toutes les lèvres, y compris celles des candidats des élections régionales. Interrogé ce jeudi matin par Jean-Jacques Bourdin sur leurs intentions de vote pour cette prochaine échéance électorale, Renaud Muselier et Thierry Mariani ont tous deux fait part de leurs choix pour 2022.

Si le président sortant de Paca estime qu'Emmanuel Macron "sera sûrement candidat" à sa réélection, il considère que sa famille politique, qui a "la capacité de gagner des municipalités, des départements et des régions", peut remporter la prochaine présidentielle.

"Je souhaite qu'il y ait un candidat LR qui soit au deuxième tour", a déclaré Renaud Muselier, "si le candidat, et je souhaite que celui-ci ce soit François Baroin, n'est pas au deuxième tour contre le Front national, je ferai ce que j'ai fait toute ma vie, je voterai pour celui qui sera contre le Front national."

Thierry Mariani a pour sa part répondu en déclarant qu'il voterait pour Marine Le Pen, la "plus apte à redresser la France des fléaux qui nous touchent".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles