Régionales dans les Hauts-de-France: Karima Delli désignée cheffe de file par EELV

·2 min de lecture
Karima Delli, députée européenne EELV en charge des Transports - -
Karima Delli, députée européenne EELV en charge des Transports - -

L'eurodéputée Karima Delli sera la cheffe de file d'EELV pour les élections régionales dans les Hauts-de-France, où la gauche tente de s'unir face au président du Conseil régional sortant Xavier Bertrand, a annoncé mercredi le secrétaire national du parti écologiste Julien Bayou.

"Dans les Hauts-de-France, je ne fais pas de faux suspense, ce sera Karima Delli, la présidente de la Commission transports" au Parlement européen, a annoncé sur Public Sénat Julien Bayou.

La gauche absente au Conseil régional

Fin septembre, les adhérents EELV des Hauts-de-France avaient présélectionné Karima Delli et un autre député européen, Damien Carême, comme chefs de file en vue des régionales de 2021. Deux candidats qu'une commission électorale devait ensuite départager pour assurer une "parité des candidatures" à l'échelle nationale.

Karima Delli "sera désignée en fin de semaine tête de liste pour les Hauts-de France", a indiqué mercredi Julien Bayou.

La gauche est absente de l'hémicycle régional depuis 2015, quand le PS, arrivé en troisième position, s'était retiré pour faire barrage à la liste de Marine Le Pen. Le Rassemblement national y constitue la seule opposition à la majorité menée par Xavier Bertrand.

Une tentative d'union à gauche

Le 9 septembre, plusieurs responsables et élus d'EELV, du PS et du PCF, dont Karima Delli, le patron des sénateurs socialistes Patrick Kanner et le numéro un du PCF Fabien Roussel, avaient appelé dans une tribune dans le journal Libération à "créer les conditions d'un rassemblement" de la gauche en vue des régionales.

Mais peu après, le député LFI du Nord Ugo Bernalicis est venu compliquer l'équation en annonçant sa propre candidature et en proposant à EELV et au PCF de se ranger derrière lui, sans tendre la main au PS.

"Nous avons adopté une stratégie qui vise à porter un projet et discuter avec les forces qui s'écologisent" a expliqué mercredi Julien Bayou. "A partir du moment où ce projet est cohérent, pertinent, on peut cheminer ensemble", a-t-il ajouté, soulignant que les discussions pourraient s'engager dès que Karima Delli serait "formellement désignée".

Les Verts ont dirigé la région Nord-Pas-de-Calais de 1992 à 1998, lorsque Marie-Christine Blandin en était présidente, dans le cadre d'une union de la gauche.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles