Publicité

La région Paca fait la promotion des JO d’hiver 2030 avec une image du Val d’Hérens, situé en Suisse

C’est un lecteur d’un quotidien suisse qui a signalé la présence du Val d’Herens en premier, obligeant la région française à supprimer au plus vite son visuel.

Pour la promotion des Alpes françaises, quoi de mieux qu’une montagne suisse ? C’est la drôle de proposition faite par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) pour promouvoir les Jeux d’hiver 2030 qui auront logiquement lieu dans les Alpes françaises.

JO d’hiver 2030 : les Alpes françaises, seule candidature retenue par le CIO

Sur cette affiche qui porte le slogan : « Le rêve olympique et paralympique. Toujours plus proche ! Alpes françaises 2030 », rien ne semblait pouvoir briser le calme de cette photographie d’un chalet recouvert de neige au milieu des montagnes. À part un lecteur (très) attentif du quotidien régional suisse Le Nouvelliste.

C’est ce lecteur pointilleux qui a signalé en premier l’erreur au journal suisse, qui n’a pas manqué de relever cette erreur de communication -qui a tout d’une bourde- dans son édition du jeudi 25 janvier.

« Des spécialistes de la région et de la montagne valaisanne se prêtent alors au jeu des sept différences. Ils sont unanimes : c’est bien le Val d’Hérens la star involontaire de cette campagne de promotion française », écrit le journal, photo du chalet à l’appui.

La région plaide l’« erreur interne »

Cette campagne de communication lancée pour les traditionnels vœux de janvier 2024 a depuis été signalée à la région Paca. Interrogée par l’AFP, elle reconnaît sans difficulté « l’utilisation malencontreuse de cette image » représentant le Val d’Hérens.

Qualifiée d’« erreur interne », cette mauvaise illustration est d’autant plus « incompréhensible, quand on connaît la beauté des Alpes françaises et de nos Alpes du Sud ».

« Elle a naturellement été retirée de tous les supports de communication de la région depuis que nous en avons pris connaissance », affirme encore la région Paca, qui s’était expliquée de manière plus brouillonne auprès du journal suisse.

« L’image a été trouvée dans une banque de données à notre disposition », avançait alors le service presse de la région française, évoquant des « délais très serrés ». La région reconnaît auprès du journal qu’elle « aurait dû vérifier trois fois » et promet « de ne plus communiquer avec ce visuel ». L’objectif de base de cette campagne de vœux était d’illustrer le concept « neige et chalet ».

La Suisse un peu vexée

L’erreur est d’autant plus gênante que la candidature des Alpes françaises pour les Jeux d’hiver 2030 portées par les régions Paca et Auvergne-Rhône-Alpes s’est imposée devant celle de la Suède… Et de la Suisse. L’erreur, bien que « sans gravité », a quand même « piqué un peu en Valais », selon Le Nouvelliste.

Frédéric Favre, conseiller d’État valaisan en charge des sports et promoteur principal de la candidature suisse pour les Jeux d’hiver 2030 s’est également amusé de cette bourde : « C’est un bon choix, le val d’Hérens est une magnifique région », a-t-il confié au Nouvelliste.

Les Alpes françaises, qui ont lancé leur candidature en quelques mois l’été dernier, doivent désormais franchir plusieurs mois d’évaluation détaillée de leur dossier, de la carte des sites à l’héritage prévu, en passant par l’impact environnemental, le financement et le soutien politique. Avant un choix définitif du CIO, prévu autour du mois de juillet.

À voir également sur Le HuffPost :

À six mois des JO de Paris, découverte du siège du Cojo, une fourmilière qui grossit chaque semaine

Jeux olympiques de Paris 2024 : les tenues des athlètes français Le Coq Sportif dévoilées

VIDÉO - JO-2024: les taxis et VTC en ébullition