Publicité

Régimes alimentaires : faire le yoyo serait responsable de maladies cardiaques et de diabète

Si vous voulez garder un cœur en bonne santé, évitez l'effet "yoyo". Selon une nouvelle étude, dont les résultats ont été présentés lors de la réunion annuelle de l’American Physiological Society le 3 avril dernier, les "fluctuations du poids corporels résultant d’une réduction et d’une augmentation drastiques des calories" augmenteraient les risques de maladies cardiaques, et aussi le risque de diabète.

Si beaucoup d’études se sont penchées sur les effets à court terme de la perte de poids, on en sait finalement peu sur la façon dont les cycles de perte et de gain de poids peuvent affecter la santé à long terme. Les scientifiques de l’Université de Georgetown à Washington ont alors mené une expérience sur des rats. Et cette dernière a notamment montré que la perte et la prise de poids répétées aggravaient leur fonction cardiaque et rénale.

Pour parvenir à leurs résultats, les chercheurs ont divisé les 16 rats suivis en deux groupes. Le premier groupe a reçu une quantité normale de nourriture tout au long de l’expérience, et l’autre a connu trois cycles d’un régime alimentaire restreint, soit 60% de leur apport alimentaire quotidien normal, suivi de trois semaines d’un régime alimentaire normal. Pendant les périodes de restriction alimentaire, les rats ont perdu 20% de leur poids corporel. Mais leur poids a fini par revenir à la normale. À la fin de l’expérience, les chercheurs ont utilisé des ultrasons pour évaluer (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Etre infecté par le Covid-19 augmenterait le risque de développer des caillots sanguins jusqu’à 6 mois
Il se fait vacciner 87 fois pour revendre ses certificats de vaccination
Vaccin Covid (4e dose) : les plus de 60 ans peuvent effectuer leur deuxième dose de rappel
CHIFFRES COVID. Le bilan en France ce jeudi 7 avril en direct : annonces, chiffres
Peut-on congeler du fromage ?