Publicité

Réforme des retraites : que va-t-il se passer maintenant, au Sénat ?

Que faut-il attendre des débats au Sénat, du 2 au 12 mars ?

« À plus de calme que les discussions à l’Assemblée, débute le politologue Bruno Cautrès. On aura beaucoup de débats de fond, et c’est important que le parlement soit dans son rôle. Les différences avec ce qui s’est passé à l’Assemblée porteront sur la tonalité. La France insoumise et le Rassemblement national sont beaucoup moins présents au Sénat (ils en sont même absents). Les partis traditionnels tiennent la chambre, à commencer par la majorité de droite composée des Républicains et des centristes. »

Le groupe LR présidé par Bruno Retailleau devrait dicter ses conditions au gouvernement pour aboutir à un accord sur le texte. Tout en veillant à l’équilibre budgétaire de la réforme, il va militer notamment pour faire adopter une surcote pour les mères de famille qui auraient atteint à la fois une carrière complète et l’âge légal, ou pour leur octroyer un départ anticipé à 63 ans. Ainsi qu'un CDI revisité pour faciliter l'embauche des seniors, afin de leur permettre d'atteindre une carrière complète.

À lire aussi Réforme des retraites : après le débat, le retour en circonscription pour les députés

L’opposition de gauche pourrait aussi jouer un rôle en faisant entendre sa voix. Mais sans blocage. Patrick Kanner, président du groupe socialiste au Sénat, le deuxième plus important derrière LR, avec 64 membres, a déjà indiqué qu’il souhaitait que le texte soit examiné dans son intégralité, ou au moins jusq...


Lire la suite sur ParisMatch