Publicité

Réforme des retraites: La France insoumise déposera une motion de censure "dans tous les cas"

Mathilde Panot à l'Assemblée nationale le 6 février 2023  - Ludovic MARIN / AFP
Mathilde Panot à l'Assemblée nationale le 6 février 2023 - Ludovic MARIN / AFP

Si le gouvernement utilise l'article 49-3 de la Constitution pour faire adopter par l'Assemblée nationale la réforme des retraites, les députés insoumis déposeront "évidemment" une motion de censure, a annoncé ce lundi sur Public Sénat la présidente du groupe LFI Mathilde Panot.

La députée du Val-de-Marne, figure de l'opposition au projet du gouvernement à l'Assemblée nationale, a aussi prévenu qu'une motion de censure sera déposée même si le gouvernement ne se sert pas de l'article 49.3.

"Vous avez tous les outils anti-démocratiques de la Ve République qui ont été utilisés les uns après les autres", a-t-elle justifié.

La piste d'une "motion LIOT, quelques LR et la Nupes"

La France insoumise déposera une motion de censure "dans tous les cas", résume donc Mathilde Panot, qui affirme qu'elle et ses collègues insoumis "seraient d'accord pour porter une motion avec le groupe LIOT."

Le groupe Libertés, Indépendants, Outre-mer et Territoires, plutôt au centre de l'échiquier politique, pourrait être décisif ce jeudi à l'Assemblée nationale. Majoritairement opposés au texte, ses élus ont déjà déposé une motion référendaire avec la Nupes au début de l'examen de la réforme des retraites.

Surtout, selon les informations de BFMTV, des députés LR planchent sur le dépôt d'une motion de censure transpartisane signée par des élus de gauche et des députés du groupe LIOT.

"Une motion LIOT, quelques LR et la Nupes" serait une option "intéressante", estime d'ailleurs Mathilde Panot ce lundi. "Il n'est pas question de co-signer une motion avec le Rassemblement national", prévient toutefois l'insoumise.

Le RN prêt à voter "l'intégralité" des motions de censure déposées

La présidente du groupe LFI estime qu'une motion de censure déposée par le RN sera "inutile" et "ne servira à rien" puisqu'elle serait examinée après celle de la gauche ou de la coalition des oppositions.

Plusieurs élus Nupes ayant prévenu qu'ils ne voteraient pas par principe une motion signée par l'extrême-droite, un texte RN recueillerait donc moins de voix que la motion de gauche ou transpartisane, analyse Mathilde Panot.

L'ancienne candidate a la présidentielle à déjà prévenu qu'elle déposerait une motion de censure en cas de 49.3. Marine Le Pen a aussi annoncé que les élus de son groupe RN voteront "l'intégralité" des motions de censure déposées.

Et "s'il y a des motions de censure transpartisanes qui sont déposées, nous voterons la motion de censure transpartisane, quitte à retirer la nôtre d'ailleurs", a-t-elle ajouté, preuve selon elle que le RN n'a pas "un état d'esprit sectaire".

Article original publié sur BFMTV.com