Publicité

Les résidents en Ehpad pourront bientôt accueillir des animaux de compagnie

La ministre de la Santé Catherine Vautrin a confirmé qu’elle était favorable à l’ouverture du droit, pour les résidents en Ehpad, à être accompagnés de leur animal de compagnie.

Le gouvernement s’est dit favorable, vendredi 1er mars, à la possibilité d’accueillir « dès le printemps » les animaux de compagnie en Ehpad. - Credit:Anthony Behar/Sipa USA/SIPA / SIPA / Anthony Behar/Sipa USA/SIPA

« Bien vieillir » en étant bien accompagné. Le gouvernement s'est dit favorable, vendredi 1er mars, à la possibilité d'accueillir « dès le printemps » les animaux de compagnie en Ehpad – « le chat, le chien ou même le canari », a énuméré sur Télématin la ministre chargée des Personnes âgées, Fadila Khattabi.

Sur le réseau social X (ex-Twitter), la ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités Catherine Vautrin a confirmé être ouverte à la mise en place de ce dispositif. « Je suis favorable, dans le prolongement de l'amendement de @philippejuvin, à ouvrir la possibilité dans la loi d'accueillir les animaux de compagnie en Ehpad. »

Je confirme les propos de ma ministre déléguée : je suis favorable, dans le prolongement de l’amendement de @philippejuvin, à ouvrir la possibilité dans la loi d’accueillir les animaux de compagnie en EHPAD. Respectueuse du travail du parlement et de son calendrier, j’invite la… https://t.co/yIWRcO8uGU

— Catherine Vautrin (@CaVautrin) March 1, 2024

Et la ministre de compléter : « Respectueuse du travail du Parlement et de son calendrier, j'invite la CMP [commission mixte parlementaire] à se saisir de cet enjeu de société en vue d'humaniser davantage nos Ehpad. »

À LIRE AUSSI Maltraitance des personnes âgées : « Il y a urgence » Pour l'heure, chaque Ehpad est libre d'accepter ou de refuser les animaux de compagnie. Ce nouveau droit accordé aux résidents sera ainsi intégré à la proposition de loi « bien vieillir », qui va d [...] Lire la suite

VIDÉO - Alternative à l’Ehpad et à l’aide à domicile, la résidence autonomie peine à séduire malgré son coût réduit