Publicité

« Quotidien » ciblé par la France insoumise, qui dénonce un traitement partial

Mathilde Panot, lors d’une immersion avec les éboueurs de Paris. Sujet diffusé dans « Quotidien ».
Mathilde Panot, lors d’une immersion avec les éboueurs de Paris. Sujet diffusé dans « Quotidien ».

POLITIQUE - La séquence ne sera pas de nature à apaiser les relations compliquées entre « Quotidien » et la France insoumise. Ce samedi 6 mai, plusieurs responsables du parti de Jean-Luc Mélenchon s’en prennent à l’émission de Yann Barthès sur les réseaux sociaux.

En cause selon eux : une différence de traitement entre une séquence diffusée mercredi 3 mai sur l’insoumise Mathilde Panot et un sujet passé ce vendredi 5 mai sur le déplacement à la centrale à charbon de Saint-Avold, en Moselle, de deux députés Renaissance, Pierre Cazeneuve et Maud Bregeon.

« C’est le journalisme de cour dans toute sa splendeur : arrogant, classiste, du côté du manche. Mais toujours donneurs de leçons : la bourgeoisie ricanante qui veut vous expliquer la vie », a dénoncé sur Twitter la députée de Seine-Saint-Denis Nadège Abomangoli. « Vérité en deçà de la macronie, mensonge au-delà », a renchéri son collègue de la Haute-Garonne Hadrien Clouet, partageant les captures d’écran des tweets présentant chacune des séquences.

Deux sujets accueillis différemment par les concernés

Concernant la présidente du groupe LFI à l’Assemblée, ça donne : « Mathilde Panot lance un nouveau concept sur Youtube. Mise en scène un poil surjouée ou député enfin connecté au quotidien des Français, chacun est libre de juger… ». En parallèle, le sujet portant sur les élus Renaissance est ainsi présenté : « On a pu suivre deux figures montantes de la Macronie, les députés Pierre Cazeneuve et Maud Bregeon. Et ils sont allés au charbon, littéralement ».

Deux tons différents pour deux opérations de communication visant à peu près les mêmes objectifs (à savoir se montrer proche de « la France qui travaille »), et qui a d’ailleurs été vécue comme telle par les principaux concernés côté majorité. « Merci ’Quotidien’ de nous avoir suivis dans cette première étape de notre Tour de France pour parler... d’énergie ! », a salué sur Twitter Pierre Cazeneuve après la diffusion du sujet. Des remerciements chaleureux également adressés par Maud Bregeon.

À l’inverse, Mathilde Panot a accordé un accueil diamétralement opposé à la séquence la concernant. « Et du coup ’Quotidien’, vous invitez quand un égoutier sur votre plateau ? », a grincé la députée du Val-de-Marne, recevant le soutien de plusieurs de ses camarades insoumis.

Comme évoqué plus haut, les relations ont souvent été complexes entre l’émission de TMC et la formation de Jean-Luc Mélenchon. Ce dernier avait d’ailleurs un temps interdit les journalistes du « Quotidien » de ses meetings. Des tensions qui se sont estompées avec le temps, en témoignent les passages fréquents d’élus LFI sur le plateau de Yann Barthès. Au mois de janvier, François Ruffin était par exemple invité de l’émission, tout comme l’insoumise Clémentine Autain le mois suivant.

À voir également sur Le HuffPost :

La popularité d’Emmanuel Macron flirte avec son plus bas historique - EXCLUSIF

La NUPES face à plusieurs défis, un an après sa création express