Treize casques bleus blessés dans une attaque au Mali

·1 min de lecture
TREIZE CASQUES BLEUS BLESSÉS DANS UNE ATTAQUE AU MALI

BAMAKO (Reuters) - Treize casques bleus de l'Onu déployés au Mali, 12 Allemands et un Belge, ont été blessés vendredi dans une attaque au véhicule piégé contre leur base dans le nord-est du pays, ont annoncé la Minusma et le gouvernement allemand.

La Minusma, qui avait initialement annoncé 15 blessés, a par la suite revu son bilan à la baisse.

L'attaque a visé une base temporaire des casques bleus près du village d'Ichagara, dans la région de Gao, où opèrent des insurgés islamistes liés à Al-Qaïda et au groupe Etat islamique.

Trois casques bleus allemands ont été grièvement blessés, a déclaré sur Twitter la ministre de la Défense Annegret Kramp-Karrenbauer. Deux sont dans un état stable et le troisième subit toujours une intervention chirurgicale, a-t-elle précisé.

Créée en 2013, la mission de l'Onu pour la stabilisation au Mali (Minusma) dispose d'environ 13.000 soldats sur le terrain. Quelque 230 membres de la Minusma ont été tués à ce jour, ce qui en fait la plus meurtrière de toutes les missions actuelles de maintien de la paix de l'Onu dans le monde.

Quelque 1.100 soldats allemands participent à la mission, la plupart étant basés à Gao.

(Reportage Tiemoko Diallo à Bamako, avec la contribution de Sabine Siebold à Berlin, rédigé par Alessandra Prentice; version française Claude Chendjou et Jean-Stéphane Brosse, édité par Sophie Louet et Nicolas Delame)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles