Publicité

Qui veut être mon associé ? - "Elle n'a pas compris le concept de l'émission", "Mais elle pensait à quoi ?!", "Elle s'est cru dans une vente aux enchères" : l'offre mirobolante (et inédite) de Kelly Massol fait halluciner les internautes

Ce mercredi 31 janvier 2024, Kelly Massol a fait l'histoire de l'émission de M6, "Qui veut être mon associé ?". L'investisseuse a fait une offre inédite au montant faramineux qui a crée une vague de réactions sur la Toile !

Qui veut être mon associé ? : l'offre mirobolante (et inédite) de Kelly Massol fait halluciner les internautes

Chaque année, un peu partout dans l’Hexagone, des milliers de Français se lancent dans la grande aventure de l’entreprenariat. Si certains choisissent des domaines industriels déjà bien installés, d’autres prennent le risque d’innover. C’est précisément pour cette partie des entrepreneurs français que M6 propose l’une de ses émissions phares, "Qui veut être mon associé ?". Depuis quelques années maintenant, le programme met en avant les projets de jeunes entrepreneurs à la recherche d’investisseurs de renom. Parmi les professionnels de cette nouvelle saison, on retrouve Marc Simoncini, Jean-Pierre Nadir, Éric Larchevêque, Anthony Bourbon, Tony Parker, Kelly Massol et Stéphanie Delestre.

Vidéo. Qui veut être mon associé ? : Anthony Bourbon tacle le pitch de Jean-Sébastien (La Paille d'O)

Ce mercredi 31 janvier 2024, les fans de "Qui veut être mon associé ?" ont encore pu découvrir des parcours de vie inspirants et des projets innovants. Parmi eux, Skincasts, une société qui propose des attelles en 3D. Très emballée par le pitch, Kelly Massol, entrepreneuse autodidacte à la tête de la gamme de produits pour cheveux, "Les Secrets de Loly", a beaucoup fait réagir sur la Toile. La raison ? Son offre au montant faramineux, voire peut-être un peu trop pour les internautes...

Kelly Massol s'emballe, la Toile hallucine

Les premiers à passer devant les investisseurs étaient donc Alain Chaix et Redha Belal, dirigeants de Skincasts, société qui propose une "solution innovante" d’attelle légère, aérée, adaptable et surtout entièrement remboursée, car conventionnée par la sécurité sociale. Le but d'Alain et Redha étant de remplacer les traditionnelles attelles en plâtre, souvent très lourdes et pénibles à porter pour les patients, en plus d'être handicapantes pour les gestes du quotidien. Face aux investisseurs de l'émission d'M6, les deux associés ont ainsi fait une démonstration de pose de cette fameuse attelle sur le poignet d'une petite fille, et, en effet, les avantages sautent aux yeux !

Contre 10% de leur société, Alain Chaix et Redha Belal avaient besoin de 150.000 euros. Et si Tony Parker s'est montré enthousiaste face à la présentation de Skincasts, alors que son fils a lui-même dû porter une attelle en plâtre il y a peu de temps, les autres investisseurs paraissaient tout autant conquis par le concept. Peut-être même un peu trop !

"Moi, j'aime les entreprises qui changent la vie du client final" s'est réjouie Kelly Massol... avant d'ajouter quelques mots auxquels personne ne s'attendait : "Je trouve que vous visez trop petit en fait ! Je trouve que votre projet mérite plus, moi je veux bien mettre 500.000 euros, pour 20%." Une offre mirobolante qui a surpris non seulement les fondateurs de Skincasts, mais aussi les camarades de Kelly Massol. "Donc en fait, tu payes encore plus cher que ce qu'ils demandent, c'est ça ?" a lâché Anthony Bourbon, stupéfait. "Ça n'a pas de sens" a ajouté Jean-Pierre Nadir. Et Kelly Massol de rétorquer : "Ça n'a peut-être aucun sens, mais c'est ma façon de réfléchir, et ça m'a toujours porté bonheur."

Du côté de la Toile aussi, les fans de "Qui veut être mon associé ?" ont halluciné face à cette offre de Kelly Massol qui, en plus d'être très élevée (de façon générale et en comparaison à la demande des entrepreneurs), est totalement inédite. Dans l'émission d'M6, jamais aucun entrepreneur n'avait fait pareille proposition. Alors, sur X, il y a celles et ceux qui encensent l'audace de Kelly Massol, conquis par son discours toujours très tranchant, et les autres... qui ne comprennent pas.

Finalement, et malheureusement pour Kelly Massol, les fondateurs de Skincasts ont préféré repartir avec 300.000 euros en échange de 30% des parts de leur société auprès de Tony Parker, Marc Simocini et Anthony Bourbon. Le culot n'aura pas payé... cette fois-ci !

Ce contenu pourrait également vous intéresser.