Qui est Papacito, le youtubeur d'extrême droite qui a simulé l’exécution d’un "électeur de Jean-Luc Mélenchon" ?

·4 min de lecture
Le youtubeur d’extrême-droite Papacito est visé par une plainte de Jean-Luc Mélenchon après la publication d'un vidéo qualifiée "d'appel au meurtre" par le leader de LFI. (Capture d'écran YouTube)

Ce lundi 7 juin, Jean-Luc Mélenchon a annoncé qu'il portait plainte contre le youtubeur Papacito, qui a publié une vidéo où il tire à larme à feu et donne des coups de couteau à un mannequin en plastique représentant un électeur LFI. Qui est ce vidéaste star de l'extrême droite ?

"Aujourd'hui, on va tester si le gauchisme est pare-balles". Suite à cette vidéo publiée dimanche 6 juin sur YouTube où l'on voit deux hommes tirer à l'arme à feu sur un mannequin représentant un électeur de La France insoumise ("un gaucho de base"), Jean-Luc Mélenchon est monté au créneau. Si la vidéo vue 120 000 fois a depuis été retirée de la plateforme, le leader de LFI a décidé de porter plainte contre son auteur, un Youtubeur dénommé Papacito.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Papacito, de son vrai nom Ugo Gil Jimenez, est un militant d'extrême-droite assumé qui compte 108 000 abonnés sur la plus célèbre des plateformes vidéo. Cet homme de 35 ans originaire de Toulouse s'est fait connaitre grâce à la BD "FDP de la mode" qu'il a co-écrite avec le dessinateur Marsault, et publiée aux éditions Ring, réputée pour éditer des figures classées à l'extrême droite. "Papacito Marsault, c'est l'alliance de deux des plus gros méchants du net, qui mettent en commun leur absence de finesse et leur taux anormalement élevé de testostérone pour produire la bande dessinée la plus intolérante de la décennie", résume la maison d'édition.

Des propos jugés racistes sexistes et homophobes

Dans ses vidéos et publications, ce patriote réactionnaire aux propos jugés racistes, sexistes et homophobes aborde fréquemment des sujets tels que l'immigration, la violence, le gauchisme ou encore la virilité, le tout en étant très vulgaire et en n'hésitant pas à insulter ceux qui ne partagent pas ses idées. Il est devenu une figure du nationalisme sur internet. Celui qui est présenté comme un ami par Eric Zemmour fait la promotion des dictateurs tels que Bachar El-Assad, Saddam Hussein, des modèles de virilité auxquels il s'identifie.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La violence et l'autorité l'animent particulièrement, comme l'attestent ses propos admiratifs sur le major Gérald, militaire français de la légion étrangère devenu célèbre sur Youtube. "Niveau pédagogie, c'est ce qu'il nous faudrait à l'Éducation nationale. Il met des énormes coups de lattes en insultant les mecs. Ce qui, jusqu'à preuve du contraire, est le truc qui fonctionne le mieux au monde", explique-t-il dans des propos relayés par LCI. De même que sur son compte Twitter, cet ancien déménageur et agent de sécurité appelait à purger tous les collabos et journalistes, à qui il promettait de briser la nuque sur le trottoir à coups de talons.

L'humour pour véhiculer des discours violents

Invité dans des médias de droite tels que Sud Radio, Valeurs Actuelles ou encore le site pro-russe Sputnik, l'écrivain passionné d'histoire et du Moyen-Âge a de plus en plus de visibilité depuis quelques mois. Si son compte Twitter a été suspendu en janvier dernier et que sa dernière vidéo Youtube a été supprimée par la plateforme, il n'a jusqu'ici jamais été épinglé par la loi. Il se sert de l'humour et du second degrés pour pouvoir véhiculer ses discours violents et contourner la majeure partie du temps la censure des plateformes, comme le prouvent ces propos lors de sa dernière vidéo désormais supprimée : "Le but de la vidéo n’est pas de vous engager à produire de la violence. Elle est purement expérimentale". Mais si tout passe comme de l'humour avec son art de manier le second degrés et la provocation, ses interventions ont bien pour but de faire passer un message politique.

"Quand on croit ce qu'on dit et qu'on le porte avec vigueur, ça finit par être entendu", expliquait-il à Sputnik pour donner la recette de son succès. Une chose est sûre, bien que supprimée, cette dernière vidéo a fait office de très bonne campagne marketing et devrait lui permettre d'augmenter son nombre d'abonnés et sa notoriété de provocateur et d'influenceur de l'extrême droite.

Cette vidéo peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles