Qui est Barbara Pravi, la chanteuse féministe qui pourrait représenter la France à l'Eurovision ?

Laetitia Reboulleau
·4 min de lecture
PARIS, FRANCE - NOVEMBER 08:  Barbara Pravi poses for Photo session at Le Reservoir on November 8, 2017 in Paris, France.  (Photo by David Wolff - Patrick/Redferns)
(Photo by David Wolff - Patrick/Redferns)

L'édition 2021 du Concours de l'Eurovision se prépare, et douze Français sont en lice pour représenter la France. Parmi eux, un nom bien connu des féministes : Barbara Pravi. L'artiste engagée avait fait parler d'elle lors de la Journée internationale des droits des femmes 2019 en proposant des réécritures féministes de chansons de rap.

Ils sont douze en compétition, mais à la fin, il n'en restera qu'un. Non, Koh-Lanta n'est pas déjà de retour sur nos écrans – au grand dam des téléspectateurs passionnés par cette émission. On parle de la pré-sélection pour le grand concours de l'Eurovision. Cette année, le choix de l'artiste qui représentera la France est de nouveau entre les mains des téléspectateurs, qui pourront voter pour leur morceau favori. Et parmi les chanteurs et chanteuses en compétition, Barbara Pravi défend son titre Voilà.

VIDÉO - Eurovision Junior 2020 : La France remporte le concours pour la première fois

Une carrière déjà bien installée

La jeune femme possède un parcours peu commun. D'abord lancée dans des études de droit vite avortées, elle a été convaincue de se lancer dans la musique par le musicien Jules Jaconelli, qui a notamment collaboré avec Slimane et Florent Pagny. Un premier single, Amour impoli, et un contrat avec Capitol Records sous le bras, elle interprète en 2016 le générique du film Heidi, puis décroche le rôle de Solange Duhamel dans le spectacle musical Un été 44.

Après cinq mois de représentations, elle rejoint Florent Pagny, dont elle assure la première partie des concerts, avant de dévoiler son premier album éponyme en 2017.

Féministe et engagée

Barbara Pravi ne s'en cache pas. Par le passé, elle a été victime de violences conjugales, et est donc particulièrement engagée dans ce combat. Elle s'est notamment illustrée en proposant des reprises de grands titres de rap français et notamment Le Malamour et Notes pour trop tard d'Orelsan, qu'elle a transformés en une chanson forte à destination des victimes de violences : harcèlement scolaire, misogynie, agressions sexuelles... La jeune femme a également proposé des réécritures de textes de Bigflo et Oli ou d'Eddy de Pretto.

Dans une interview accordée à Terrafemina, elle a notamment confié comment elle avait également dû se battre contre le sexisme dans l'industrie musicale : "Lorsque j'ai signé chez Capitol il y a trois ans, c'était un autre patron qui bossait dans le label et le gars m'a signée parce qu'il voulait faire de moi une petite chanteuse qui ne parlait pas trop, dont on se foutait un peu, qui n'avait pas de positions fortes. Juste parce que je mesure 1 mètre 59, que je suis un peu mignonne et que j'ai l'air sympa. Quand j'ai compris ça, j'ai rapidement refusé parce que j'écris mes textes, j'ai des choses à raconter. J'ai été mise au placard et s'il était resté à ce poste, j'y serais restée."

Dans Voilà, le titre qu'elle signe pour l'Eurovision, l’artiste se présente, et s'impose telle qu'elle est, pas telle que l'on voudrait qu'elle soit. "Voilà, voilà, voilà, voilà qui je suis. Me voilà même si mise à nue c'est fini. C'est ma gueule c'est mon cri, me voilà tant pis." Une chanson puissante, qui parlera sans doute à toutes les femmes qui en ont ras-le-bol de s'excuser d'exister.

Une autrice-compositrice reconnue

Le nom de Barbara Pravi ne parlera peut-être pas à tout le monde, mais vous avez sans doute déjà entendu au moins l'une des chansons écrites par celle qui est aussi autrice-compositrice. On lui doit notamment les morceaux interprétés par les deux dernières candidates françaises à l'Eurovision Junior, Bim Bam Toi pour Carla en 2019 et J'imagine pour Valentina en 2020. Mais son palmarès ne s'arrête pas là, puisqu'elle a également signé des textes pour Yannick Noah (Baraka), Chimène Badi (Ce qui m'anime) ou encore Pervers Narcissique, qu'elle chante en collaboration avec Black M.

VIDÉO - Découvrez notre interview de Yannick Noah dans La Face Katché :

D'ici quelques semaines, ce sont les téléspectateurs qui pourront voter pour déterminer quel candidat ou quelle candidate représentera la France lors de l'Eurovision. Le gagnant ou la gagnante sera choisi·e à 50 % par le public et à 50% par un jury composé de dix personnalités européennes.

A LIRE AUSSI

> Protections hygiéniques gratuites, boutiques dédiées : l'état des lieux des règles en Europe

> Qui sont les Incels, ces hommes qui estiment que les femmes ont le devoir de coucher avec eux ?

> Et si on arrêtait de basher les femmes qui se dénudent ?