Publicité

"Qu'est-ce qu'on va perdre du temps pour se prendre une baffe ?" : Xavier Niel réticent à candidater pour le renouvellement des fréquences TNT

Le craquage du patron de Free, Xavier Niel, grimé en président de la République - DR
Le craquage du patron de Free, Xavier Niel, grimé en président de la République - DR

Le patron de Free a été auditionné ce jeudi 21 mars 2024 à l'Assemblée nationale à la commission pour l'attribution des fréquences TNT.

Va-t-il retenter un coup cette année ? Moins sûr. Ce jeudi 21 mars 2024, Xavier Niel, le patron de Free, a été auditionné à l'Assemblée nationale par la commission d'enquête pour l'attribution des fréquences TNT. Le patron des télécoms est d'abord revenu sur sa précédente candidature pour récupérer la fréquence numéro six, en compétition face à M6. Il en a profité pour tacler l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique.

"L'Arcom a flippé"

"Je ne suis pas un acteur de la TNT mais ce n'est pas faute d'avoir essayé. On n'a pas voulu de moi. On a voulu racheter M6 à deux reprises, parce que nous pensons que la télévision linéaire classique peut avoir de l'avenir (...) Comme nous n'avons pas réussi à l'acheter, nous avons candidaté pour obtenir le canal six", a-t-il commencé, rappelant son projet de chaîne. Et d'ajouter : "En toute franchise, l'Arcom ne nous a pas découragés. J'ai croisé le président de l'Arcom dans le couloir. Il m'a dit : 'On espère que vous allez candidater'".

Le chef d'entreprise a estimé que le régulateur "n'a rien fait pour" que Free réussisse à avoir une fréquence : "La consultation publique a été tardive et on a eu le droit qu'à un mois et demi pour réaliser un dossier (...) On avait demandé une rallonge de temps qui nous a été refusée". "Je pense que l'Arcom a flippé. Elle a eu peur de la nouveauté. Elle a eu peur du dialogue et surtout de la compétition....

Lire la suite


À lire aussi

"La Provence" : Rodolphe Saadé met à pied le directeur de la rédaction après la publication d'une Une qui aurait déplu à l'actionnaire
"Elle a heurté les enquêteurs" : Le procureur de Nantes dénonce la "promotion" de certains médias du livre de la soeur du Xavier Dupont de Ligonnès
"Je vais enlever mon survêtement" : Jacques Vendroux se déshabille et se jette dans une piscine en direct sur CNews