Publicité

Qu’est-ce que la dengue qui sème la panique au Brésil ?

À seulement quelques jours du début du carnaval de Rio, la ville a décrété l’état d’urgence sanitaire en raison d’une épidémie de dengue dans tout le pays. Une maladie qui peut s’avérer fatale dans certains cas.

Mosquitoes captured by public health agents at a scrapyard, are kept in a tube in a lab for analysis, in Rio de Janeiro, Brazil, Tuesday, Feb. 6, 2024. Cities around Brazil, including Rio, have declared a public health emergency related to an outbreak of dengue fever just days ahead Carnival. (AP Photo/Silvia Izquierdo)

À deux jours de l’édition 2024 du carnaval de Rio, une menace plane sur le pays. Une menace qui risque de causer du tort à l’un des événements les plus médiatisés au monde lors duquel les écoles de samba se disputent la gloire d'être désignée comme la championne de l'année. Les deux villes les plus peuplées du Brésil, Rio de Janeiro et Sao Paulo, ont annoncé des mesures pour faire face à l'explosion des cas de dengue.

La première a par exemple décrété en début de semaine l'état d'urgence en santé publique. Les autorités ont également annoncé l'ouverture de dix pôles de soins pour désengorger les hôpitaux. Quant à la seconde, elle a inauguré un centre d’opérations d’urgence sur place afin de surveiller l'avancée de la maladie dans cette ville, qui est la plus grande mégalopole d'Amérique Latine.

Comme le rappelle l’Organisation mondiale de la Santé, la dengue est une infection virale qui se transmet des moustiques aux humains. Actuellement, son incidence progresse de manière très importante ce qui l’inscrit aujourd’hui aux rangs des maladies dites "ré-émergentes". Si la plupart des malades n’ont pas de symptômes, certaines personnes infectées peuvent ressentir une forte fièvre, des maux de tête, des courbatures, des nausées et des éruptions cutanées.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Pour renforcer votre immunité, il y a une règle simple : la règle des quatre S"

La dengue peut être fatale

Concrètement, la plupart des malades se rétablissent en 1 à 2 semaines mais certains peuvent développer une dengue sévère et finissent par être hospitalisés. Dans les cas les plus graves, la dengue peut être fatale. Alors pour éviter de contracter la dengue, une maladie présente dans toutes les régions tropicales, les spécialistes conseillent de se protéger des piqûres de moustiques à l’aide de vêtements qui couvrent autant que possible le corps ; de se munir de moustiquaires idéalement imprégnées de répulsif ou encore de répulsifs contre les moustiques (contenant du DEET, de l’icaridine ou de l’IR3535).

À LIRE AUSSI >> Au Burkina Faso, la dengue fait des ravages

Pour rappel, si vous contractez la dengue, il est important de vous reposer, de boire beaucoup de liquides, d’utiliser de l’acétaminophène (paracétamol) pour soulager la douleur, d’éviter les anti-inflammatoires non stéroïdiens, comme l’ibuprofène et l’aspirine mais aussi de surveiller les symptômes graves et de contacter votre médecin immédiatement si vous en remarquez. À noter que le Brésil prévoit de lancer, très prochainement, une campagne de vaccination de masse. Le pays est le premier à proposer un vaccin contre la dengue dans le système de santé publique, un produit approuvé par les autorités locales en mars 2023.

Cette année, la ville de Rio de Janeiro a déjà enregistré plus de 11 200 cas de dengue, selon l’observatoire épidémiologique de la municipalité, contre près de 23 000 pour l’ensemble de l’année 2023.Selon les estimations actuelles de l’OMS, il pourrait y avoir chaque année de 50 à 100 millions de cas dans le monde.

VIDÉO - Sonia Rolland : ce jour où elle a eu des pensées suicidaires à cause de la dengue