Publicité

Quels sont les signes d'un utérus rétroversé ?

Souvent incliné vers l'arrière, et non vers l'avant comme à l'accoutumée, un utérus rétroversé n'est pas considéré comme une pathologie. En effet, environ 25 % de femmes(1) sont pourvues d'un utérus rétroversé. Cette rétroversion n'est pas spécialement douloureuse, et surtout, généralement, elle est sans conséquence grave pour la santé des femmes. Mais cela peut causer quelques risques, notamment dans certaines situations précises. Explications.

Chez la majorité des femmes, l'utérus est penché vers l'avant, entre la vessie et le rectum. Ce dernier est relié à la paroi abdominale au moyen de plusieurs paires de ligaments, peut-on lire dans les colonnes du Journal des femmes. On parle alors d'utérus antéversé. Quand l'utérus est positionné dans l'autre sens, c'est-à-dire vers l'arrière, dans l'axe du vagin en direction du rectum, il s'agit d'un utérus rétroversé. Ce phénomène est courant, puisqu'il touche 25 % des femmes.

Dans une grande majorité des cas, les femmes qui ont un utérus rétroversé ressentent peu de symptômes, mais peuvent toutefois ressentir certaines douleurs tenaces lors des menstruations, quelques douleurs au cours des rapports sexuels et des infections des voies urinaires. Pendant la grossesse, certaines femmes peuvent souffrir de douleurs pelviennes, de douleurs lombaires et d'incontinences lors du premier trimestre.

De manière générale, il est difficile pour les femmes de se rendre compte que leur utérus est rétroversé. La découverte peut alors se faire lors d'une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les 3 principaux pièges du télétravail à éviter
Les aliments à privilégier pour un bon fonctionnement de notre cerveau
Voici les meilleurs coupe-faim naturels
Comment se forment les crottes de nez ?
Le jeûne est-il un remède miracle contre le cancer ?