Un quatrième policier se suicide après avoir défendu le Capitole de l'envahissement

·1 min de lecture

Il s'appelait Gunther Hashida. Le 6 janvier 2021, cet officier de police a été sollicité pour défendre le Capitole, alors envahi par des manifestants pro-Trump, refusant de reconnaître la défaite de l'ex-président des États-Unis à la dernière élection présidentielle. Ce mardi 3 août, le tabloïd britannique The Mirror révèle que Gunther Hashida, 43 ans, s'est suicidé. Il laisse derrière lui son épouse ainsi que leurs trois enfants mais la famille du défunt n'en a pas dit plus au sujet de son suicide. Les tristes faits ont eu lieu le 29 juillet dernier, comme l'a indiqué la belle-sœur du policier sur un message agrémentant une collecte de fonds sur la plateforme GoFundMe.

Les fonds récoltés sont destinés au financement des funérailles de Gunther Hashida. Les proches du défunt officier ont pu récolter un total de 92 896 dollars et se rapprochent peu à peu de leur objectif, fixé à 250 000 dollars. "Dans son travail en tant qu'officir du service de police métropolitain de DC (Washington, ndlr), il a travaillé pour servir et protéger le public. Il était un mari et un père dévoué et aimant", peut-on également lire. Gunther Hashida a débuté sa carrière en 2003, après avoir été diplômé de l'école de police. Les autorités ont simplement confirmé qu'il a été retrouvé mort à son domicile, sans en dire davantage.

Qui sont les policiers qui se sont suicidés avant lui ?

Gunther Hashida est le quatrième policier à avoir mis fin à ses jours (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

À l'âge de 3 ans, Serena est forcée d'épouser un célèbre chef de secte pédophile
Un père de famille tué sur le pas de sa porte pour d'obscures raisons
Elle donne naissance à 9 bébés et utilise 100 couches et 6 litres de lait par jour
Promenade tragique en landau, une jeune mère gravement blessée pleure la mort de son bébé
Un tueur en série de chats condamné à de la prison ferme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles