Publicité

Le quartier de la Négresse renommé à Biarritz ? Ces noms de lieux publics qui font polémique

Le tribunal administratif de Pau doit trancher sur le recours déposé par l'association bordelaise "Mémoires et Partages", qui réclame le changement nom de ce quartier.

L'inauguration de la rue Hélie Denoix de Saint-Marc, militaire partisan de l’Algérie française et protagoniste du putsch des généraux en 1961, à Béziers, fait polémique (Photo by SYLVAIN THOMAS / AFP).
L'inauguration de la rue Hélie Denoix de Saint-Marc, militaire partisan de l’Algérie française et protagoniste du putsch des généraux en 1961, à Béziers, fait polémique (Photo by SYLVAIN THOMAS / AFP).

Le quartier de la Négresse, à Biarritz, pourrait être débaptisé, à l'appel de l'association bordelaise "Mémoires et Partages", qui dénonce "un sobriquet raciste et sexiste" pour ce quartier, dont le nom a été donné en 1861 en souvenir d'une femme haïtienne qui tenait une auberge durant la période napoléonienne.

Si le quartier de la Négresse concentre l'attention, d'autres noms de lieux publics font polémique en France, comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous.

Sur la façade Atlantique, du Havre à La Rochelle en passant par Rennes et Nantes, de nombreux noms qui font polémique sont issus de la période esclavagiste, et sont des hommages à des négriers, installés sur la façade Atlantique où se situaient les ports de départ des navires.

D'autres noms polémiques font référence à des personnages de la colonisation, comme Faidherbe, acteur de la violente colonisation du Sénégal, ou du Maréchal Gallieni, gouverneur de Madagascar et accusé d'avoir organisé le massacre de civils. Des statues à leurs noms dans plusieurs villes de France sont d'ailleurs fréquemment ciblées.

Enfin, d'autres noms renvoient à des acteurs de la guerre d'Algérie comme la rue Hélie Denoix de Saint-Marc à Béziers, du nom d'un militaire, résistant, qui avait pris part au putsch des généraux, ou à des personnalités locales, ayant collaboré avec les nazis ou condamnés par la justice.

VIDÉO - Déboulonnage de statues liées à l’esclavage : "Effacer l'histoire est dangereux"