Quarantaine. Parent, prof et cuistot, le tout en télétravaillant : les joies du confinement avec enfant

Courrier international (Paris)
1 / 2

Quarantaine. Parent, prof et cuistot, le tout en télétravaillant : les joies du confinement avec enfant

Les écoles sont fermées. Beaucoup de salariés sont en télétravail. Autrement dit, les parents doivent apprendre à cohabiter 24h/24 avec de nouveaux collègues aussi mignons que bruyants et demandeurs d’attention. L’occasion de rappeler que chacun fait comme il peut.

Dès le début de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, tous les parents ont senti que les semaines à venir ne seraient pas de tout repos. Mais rares sont ceux qui avaient anticipé les réunions en vidéoconférence interrompues par “les cris d’un petit de deux ans qui réclame une compote, la jette par terre puis réclame une éponge toujours en hurlant”, rapporte le Philadelphia Inquirer.

Face aux mesures de confinement et à la fermeture des établissements scolaires imposée en Italie, aux États-Unis ou encore en France, de nombreuses familles se retrouvent dans une situation aussi intime que chaotique. Et qui semble partie pour durer, puisque le ministre de l’Éducation français, Jean-Michel Blanquer, expliquait le 22 mars ne pas envisager de retour en classe avant le 4 mai.

À lire aussi: Enseignement. En République tchèque, la télévision publique prend le relais des écoles fermées

Des collègues

[...] Retrouvez cet article sur Courrier international

À lire aussi :
Vu du Liban. En période de confinement, ouvrir un livre “dédramatise le présent”
Témoignage. “Mon quotidien après deux mois de confinement en Chine”
Témoignages. Confinement : la (déjà) longue expérience des Hongkongais
Vu de l’étranger. Paris confinée, “le cœur de l’Europe a cessé de battre”