Publicité

Qualité sanitaire des eaux du groupe Nestlé "pas garantie" : quelles marques faut-il éviter de consommer ?

Selon les conclusions d'un rapport, la qualité sanitaire des eaux en bouteille du groupe Nestlé n'est "pas garantie".

Les conclusions du rapport dévoilent la présence de contaminants chimiques(Getty Images)

Jeudi 4 avril, une expertise réalisée pour le compte de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) par le laboratoire d’hydrologie de Nancy a été dévoilée par franceinfo et le journal Le Monde. Cette vaste analyse a été demandée suite à la sollicitation de deux agences régionales de santé (Grand Est et Occitanie) où se trouvent les usines d'embouteillage des marques du groupe Nestlé.

Selon les conclusions remises au gouvernement au mois d'octobre, la "qualité sanitaire" des eaux du groupe n’est pas garantie et une surveillance élargie est nécessaire. En effet, les experts estiment qu'il existe une non-conformité qui empêche un niveau de confiance suffisant pour "garantir la qualité sanitaire des produits finis".

Quelles sont les marques concernées ? De nombreuses marques du groupe sont pointées du doigt par ce rapport et ces dernières appartiennent à différents sites de production français. En effet, c'est dans les Vosges que les eaux Vittel, Contrex ou Hépar sont embouteillées alors que l'usine d'embouteillage du Perrier se situe dans le Gard. Comme le précise franceinfo, ce rapport met en évidence des contaminations microbiologiques régulières (bactéries coliformes, Escherichia coli, entérocoques) sur de nombreux puits "pouvant atteindre à plusieurs reprises une concentration élevée".

Polluants éternels et pesticides

Autre préoccupation, les conclusions du rapport dévoilent la présence de contaminants chimiques, notamment des Pfas ainsi que des pesticides. Selon Le Monde, "les sommes de pesticides sont variables, mais peuvent dépasser 0,1 microgramme par litre pour certains captages".

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Ne pas boire assez d’eau pendant les vacances peut avoir de lourdes conséquences"

Enfin d'après les conclusions, les experts recommandent aux autorités de mettre en œuvre un plan de surveillance renforcé des usines Nestlé. Ces derniers précisent ne formuler "aucune recommandation" pour les produits finis, car les non-conformités détectées "ne devraient pas conduire à la production d’eaux embouteillées".