Publicité

Est-ce qu’on peut vraiment manger de la neige, comme l’a fait Reese Witherspoon sur TikTok ?

INSOLITE - Prenez une tasse entière de neige fraîche, un peu de coulis de caramel et de chocolat, quelques gouttes de café froid, et vous obtenez la boisson hivernale préférée de l’actrice américaine Reese Witherspoon.

« On va l’appeler le chococcino à la neige », a-t-elle déclaré fièrement sur son compte TikTok, après avoir partagé la recette à ses 8,9 millions d’abonnés. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de l’article, dans les commentaires, certains semblent emballés par cette boisson insolite, quand d’autres alertent l’actrice sur les risques sanitaires de sa création. « Tu vas tomber malade, la neige n’est pas faite pour être mangée », explique une internaute.

Les commentaires sont si nombreux que Reese Witherspoon a posté trois vidéos pour se justifier : « On ne vit qu’une fois ! Ici, il ne neige qu’une seule fois par an. Vous me dites que je dois filtrer la neige, mais je ne sais pas comment faire. » La star a pris ces polémiques avec ironie. « J’ai grandi en buvant de l’eau non filtrée, directement au robinet vous savez », a-t-elle commenté en riant.

Inoffensif pour la santé ?

Il faut l’avouer, la boisson de Reese Witherspoon est plutôt appétissante. Mais on peut tout de même se demander si manger de la neige est réellement inoffensif pour la santé.

« Il faut raison garder, il n’y a pas de danger mortel à manger de la neige en petite quantité », a expliqué le docteur Philippe Beaulieu, responsable du département qualité santé du Centre d’information sur l’eau à nos confrères de 20 Minutes. Avant de préciser tout de même : « La neige, c’est de l’eau de pluie et l’eau de pluie n’est pas potable. »

La neige peut ainsi contenir des microbes, des saletés ou encore des particules de pollution, accumulés à travers l’atmosphère ou au contact du sol. Une étude scientifique réalisée en 2016 a révélé qu’en zones urbaines, la neige peut absorber des substances toxiques, comme celles qui sortent des gaz d’échappement des voitures. « Les flocons de neige sont des particules de glace avec différents types de surfaces, y compris plusieurs sites actifs, qui peuvent absorber divers polluants gazeux ou particulaires », avait déclaré l’auteur de l’étude, le Dr Parisa Ariya, au HuffPost US à l’époque.

Un dessert connu chez les Américains

Parmi les symptômes qui peuvent apparaître après la consommation de neige, des maux de ventre ou encore des diarrhées. « Le corps n’est pas fait pour absorber quelque chose d’aussi froid, cela peut créer un choc thermique et engendrer des troubles du transit », complète le Dr Beaulieu à 20 Minutes.

Malgré tout, les Américains ne semblent pas effrayés à l’idée de manger de la neige. La crème glacée à la neige est un dessert populaire aux États-Unis, si l’on en croit les nombreuses vidéos de recettes postées sur TikTok. Le docteur Robin, utilisateur de la plateforme, a partagé ses conseils pour déguster des flocons en limitant les risques : « Éviter les premières neiges parce qu’elles peuvent contenir des débris provenant de l’atmosphère. Préférez plutôt une neige fraîche provenant de la deuxième ou troisième neige. Et comme pour toutes les nourritures, consommez de la neige avec modération ! »

Un avis partagé par un analyste du laboratoire Flandres analyses : « Si l’averse de neige est de courte durée, la concentration sera forte, si l’épisode dure, les dernières couches seront moins chargées », a-t-il assuré à 20 Minutes.

À voir aussi sur Le HuffPost :

La vague de froid marque aussi le retour des « frozen bubbles », fascinantes vidéos de bulles de savon gelées

Neige sur le trottoir : qui doit déblayer et saler quelle chaussée ? Les obligations à respecter