Publicité

Pyrénées-Orientales: un maire porte plainte après avoir reçu un coup de poing d'un habitant

L'élu n'en revient pas. Gérard Ques, le maire de Molitg-les-Bains, commune des Pyrénées-Orientales, a porté plainte après avoir été agressé le 16 mai par un habitant du village, a déclaré la mairie à BFMTV.com, confirmant une information de France 3.

L'édile était venu voir l'homme pour des questions de nuisances sonores et d'encombrants. "Je suis allé lui expliquer les griefs à son encontre. À mon arrivée, il est sorti en vociférant", a raconté Gérard Ques à France 3.

"Il m'a donné un coup de poing au visage. Je suis tombé. Je n'ai pas compris ce qui m'arrivait", a-t-il ajouté.

Les atteintes envers les élus locaux en hausse en 2022

Le maire a écopé d'une journée d'ITT et a porté plainte le lendemain, selon la mairie. Le mis en cause, ivre au moment des faits, est convoqué devant le tribunal en 2024, d'après France 3. Selon un communiqué de l'Association des maires de France et de l'association France urbaine publié le 17 mai, "entre 2021 et 2022, les atteintes verbales ou physiques à l'encontre des élus locaux, notamment les maires et leurs adjoints, ont augmenté de 32 %, passant de 1720 à 2265".

Un des derniers exemples en date est celui de Yannick Morez, le maire de Saint-Brevin-les-Pins, qui a annoncé début mai sa démission après l'incendie criminel de son domicile.

Article original publié sur BFMTV.com