Publicité

Pyrénées-Atlantiques: la police alerte sur le "whole melt", une "dangereuse" drogue de synthèse

La police nationale des Pyrénées-Atlantiques a alerté jeudi sur une drogue de synthèse récemment repérée par ses agents, le "whole melt". Les forces de l'ordre rappellent que ce produit est dangereux pour la santé.

La police nationale des Pyrénées-Atlantiques a émis un avertissement ce jeudi 22 février sur une drogue de synthèse, le "whole melt", récemment repérée dans la région. Leurs agents ont interpellé dimanche à Jurançon un jeune homme qui portait sur lui 28 grammes de cette substance, pour une valeur estimée à 700 euros et composée à plus de 80% de THC, rapportent France Bleu et La République des Pyrénées.

Sur ses réseaux sociaux, la police a alerté sur le "whole melt", aussi appelé "spice gold, spice silver, Chill X Smoke" ou "miel". Il s'agit de cannabinoïdes de synthèse, selon le site de l'Observatoire Européen des Drogues et des Toxicomanies (OEDT).

"Ils ne contiennent ni tabac ni cannabis, mais lorsqu’ils sont fumés, ils produisent des effets similaires à ceux du cannabis. Ces produits sont en général vendus sur Internet et dans des boutiques de type 'Head shops'", explique cette agence européenne qui centralise les informations relatives aux drogues et à la toxicomanie.

Une consommation à risque

La police des Pyrénées-Atlantiques alerte sur les potentiels effets d'"une bouffée" de cette drogue: "vertiges, hallucinations persistantes, paranoïa, confusion, tachycardie, vomissements, crises convulsives..." Les effets sont "plus intenses que le THC traditionnel". D'après le site Drogues-info-service, le cannabis de synthèse présente un risque de surdose "particulièrement élevé".

Plus largement, les "nouveaux produits de synthèse", pour la plupart fabriqués en laboratoire, se vendent principalement sur Internet, selon la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives. Cette production n'est "soumise à aucun contrôle" et entraîne donc de nombreux risques pour le consommateur.

La vente ou l'offre de "whole melt" est interdite et punie de 75.000 euros d'amende et de cinq ans de prison, comme le rappelle la police dans sa publication. La peine encourue pour l'usage illicite de stupéfiants et d'un an de prison et de 3.750 euros d'amende.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Quatre tonnes de cocaïne saisies sur un bateau au sud des Canaries