Publicité

Puy-de-Dôme : un chasseur blesse son frère, qu'il avait pris pour un animal

Accident de chasse dans le Puy-de-Dôme
Accident de chasse dans le Puy-de-Dôme / Crédit : Getty images

Nouvel accident de chasse en France. Dans le Puy-de-Dôme qu'un chasseur a blessé par balle l'un de ses collègues, qui est accessoirement son frère. L'excuse avancée ? Il l'aurait confondu avec un animal.

Au début du mois de novembre, dans le Morvan, un accident de chasse avait eu lieu. Lors d'une chasse aux sangliers, un homme avait été touché au ventre par un tir, avant d'être héliporté en urgence absolue. Le parquet de Dijon expliquait alors que le tireur "s'est trompé de cible et a tiré sur son camarade comme sur un sanglier".

Il risque d'être amputé

Un accident du même acabit s'est produit ce dimanche 20 novembre, cette fois-ci dans le Puy-de-Dôme, à Chanat-la-Mouteyre plus exactement. Lors d'une partie de chasse, un homme de 76 ans qui se trouvait dans un fourré a été touché au bras gauche par le tir d'un autre chasseur, qui n'est autre que son frère. Ce dernier l'aurait confondu avec un animal, selon les premières avancées de l'enquête relayées par La Montagne.

"La victime était dans un fourré, le fourré a bougé et le chasseur a fait feu pensant qu'il s'agissait d'un animal", déclare précisément le parquer de Clermont-Ferrand, qui a ouvert une enquête pour "blessures involontaires" après cet accident. La victime a été hospitalisée mais ses jours ne sont pas en danger. Il pourrait toutefois risquer l'amputation, selon les informations de France Bleu.

Un test d'alcoolémie négatif

Le tireur a rapidement été soumis à un test d'alcoolémie, qui s'est révélé être négatif. Son permis de chasse a été retenu et son arme a été saisie. L'Office Français de la Biodiversité mène également l'enquête conjointement aux forces de l'ordre. Il devra vérifier que les règles de chasse ont bel et bien été respectées.

Selon des chiffres de 2021, la chasse aurait fait plus de 400 morts entre 1999 et 2020. Lors de la saison 2019-2020, il y aurait eu 136 accidents lors de telles pratiques, pour onze morts.

VIDÉO - Lot: un procès symbolique pour deux chasseurs accusés d'homicide involontaire sur un jeune homme de 25 ans