Publicité

Punch EV : la nouvelle électrique de Tata à moins de 15 000€

En France ces derniers mois, l’actualité auto en est aux électriques accessibles. Alors que Renault avec sa R5 E-Tech et Volkswagen avec son ID.2 nous font toujours miroiter, c’est Citroën qui a lancé la première sa citadine électrique polyvalente à moins de 25 000€ : la nouvelle ë-C3 démarre dès 23 300€ ! Oui, « polyvalente », car les actuelles Dacia Spring et Renault Twingo E-Tech, certes moins chères, sont plus petites ; la Renault Zoé commence à dater ; et la Volkswagen e-Up est trop onéreuse pour être qualifiée d’« abordable ». La Citroën ë-C3 navigue donc seule pour l’instant, mais la concurrence ne va pas tarder. En plus des marques citées plus haut, celle-ci viendra aussi des marques asiatiques : Hyundai, MG, BYD et Geely notamment… Mais il n’y a pas qu’en Europe que les constructeurs lorgnent sur cette petite catégorie de marché. Les choses s’accélèrent aussi…en Inde.

Tata, MG, Mahindra et Citroën : la course indienne

Nouvel eldorado de l’automobile, le pays a tardé à se lancer dans l’automobile électrique, si on le compare à son grand rival, la Chine. Sur les onze premiers mois de l’année 2023, 74 290 voitures électriques ont été vendues aux particuliers dans le pays, contre à peine plus de 38 000 un an plus tôt : ça bouge ! Tata Motors est le leader incontesté, avec 54 491 unités vendues de ses Nexon EV, Tigor EV et Tiago EV. MG Motor India est loin derrière, avec 8 420 ZS EV et Comet EV vendus sur les onze premiers mois de l’année.

En troisième position, Lire la suite sur Autoplus