La puissance des mini-réacteurs nucléaires sur la Lune sera vraiment modeste

kilopower
kilopower

La Nasa progresse sur le projet des mini-réacteurs nucléaires sur la Lune. Mais savez-vous quelle puissance ils déploieront et à quoi cela correspond ?

Le chantier du mini-réacteur nucléaire pour la Lune avance. L’agence spatiale américaine a choisi les trois entreprises qui plancheront sur cet ambitieux projet et proposeront un premier concept. Il s’agit de Lockheed Martin, Westinghouse et IX, une coentreprise réunissant Intuitive Machines et X-Energy, annonce un communiqué de presse publié le 21 juin 2022.

Les trois lauréats auront une fenêtre d’environ un an pour mener à bien leurs travaux. En outre, ils pourront bénéficier de l’appui de plusieurs partenaires — il est question de Boeing, Maxar, Aerojet Rocketdyne, Creare et BWXT. Le système, qui sera une première dans l’histoire de la conquête spatiale, devra être capable de fonctionner pendant au moins dix ans.

Chassez toutefois de votre esprit l’image d’une centrale nucléaire sur la Lune. Ce que la Nasa prévoit, avec l’appui du département de l’énergie, est un programme particulièrement modeste concernant la puissance délivrée. C’est pourquoi on parle d’un mini-réacteur. En effet, l’engin doit pouvoir dégager une puissance de 40 kilowatts (kW).

KRUSTY kilopower
KRUSTY kilopower

Une puissance modeste pour le réacteur nucléaire sur la Lune

Cette valeur peut être difficile à se saisir sans avoir quelques équivalences pour comparer.

Si l’on prend la puissance la plus courante des réacteurs du parc nucléaire français,

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles