Publicité

Ces publicités pour voitures électriques sont devenues illégales

Le terme « zéro émission » était autorisé dans les publicités anglaises, comme partout en Europe, pour qualifier les voitures qui n’avaient pas d’émission à l’échappement. Néanmoins, l’autorité de régulation de publicité au Royaume-Uni vient de faire évoluer les règles en la matière, comme le rapporte The Telegraph le 8 février 2024.

Les constructeurs automobiles doivent désormais tenir compte du CO2 utilisé pour la fabrication et la recharge des véhicules. Autant dire que plus aucun constructeur automobile ne peut utiliser cette mention, sauf à préciser systématiquement que le « zéro émission » ne concerne que les phases de circulation du véhicule.

Une situation quelque peu ubuesque

Le gouvernement britannique fait partie de ceux qui poussent à l’adoption des voitures électriques. En 2023, les ventes de ces modèles y ont augmenté de 17,8 % pour atteindre un peu moins de 315 000 véhicules 100 % électriques. Le pays espère atteindre 80 % de voitures électriques dans les ventes des constructeurs d’ici à 2030. Forcément, la décision de l’autorité de régulation de la publicité (Advertising Standards Authority ou ASA) vient un peu contrecarrer les plans du gouvernement britannique, qui lui-même utilise largement la mention « zéro émission » dans sa communication officielle.

Publicité ix1 de BMW // Source : capture vidéo
Publicité ix1 de BMW // Source : capture vidéo

De plus en plus de mentions obligatoires dans les publicités, ici dans celle de la BMW iX1. // Source : capture vidéo

L’Advertising Standards Authority semble s’être lancée dans une campagne de répression drastique du greenwashing.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : BMW i5 en charge // Source : BMW