Publicité

PSG: "Cette remontada n'a servi à rien", comment Luis Enrique vit les retrouvailles avec le Barça en Ligue des champions

Malgré son expérience actuelle en France, Luis Enrique n’est pas dépaysé. Après avoir affronté la Real Sociedad en huitième de finale de la Ligue des champions, le coach du PSG va de nouveau retrouver son pays natal, et un club qu’il connaît bien puisqu’il croisera le fer avec le FC Barcelone, les 10 et 16 avril.

>> revivez la conférence de presse de Luis Enrique

Ancien joueur et entraîneur des Catalans, l’ancien sélectionneur de l’Espagnol n’a pas pu cacher sa joie en conférence de presse, de retrouver un club et une ville qu’il porte toujours dans son cœur: "Je suis heureux, très content, de retour à la maison. Ce sont des équipes qui se sont affrontées à plusieurs reprises. Nous avons eu de la chance, on retourne en Espagne. Barcelone est la ville où j’ai fait une partie de ma carrière sportive. C’est une ville où je me sens bien. C’est une bonne nouvelle."

"Cette remontada n’a servi à rien"

Sur le banc du Barça lors de la remontada contre le PSG en 2017, l’Espagnol est revenu sur ce fameux match. Si ce dernier se souvient évidemment du scénario de ce match, il estime que cela "n’a servi à rien malheureusement." "On a été sorti par la Juventus derrière, ce n'était donc pas le match le plus spécial de ma carrière. Le PSG avait gagné 4-0 à Barcelone. On se souvient de moi pour la remontada, mais on était entre la vie et la mort 15 jours auparavant. Ensuite, le regard a changé."

Malgré son passé barcelonais, Luis Enrique n’a pas l’intention de faire de cadeaux à son ancien club, et veut désormais hisser le PSG au sommet: "Je me souviens du 4-0 et du 6-1. Cela fait partie de l'histoire, j'en suis très fier. Je ne changerai rien de ma carrière. J'aurais sans doute pu faire beaucoup mieux, mais j'ai donné mon maximum. Je vais essayer d’être à 100% pour que le PSG passe ce tour, et les autres."

"Dans l’autre partie, il y a les favoris"

Même si la tâche est loin d’être facile, le PSG semble avoir les armes pour se hisser jusqu’en finale. En cas de succès contre le Barça, les Parisiens retrouveront en demi-finale soit l’Atlético de Madrid, soit le Borussia Dortmund.

Des équipes redoutables, mais pas les plus fortes sur ce papier dans cette compétition: "Nous savions que la compétition allait nous donner une équipe de haut niveau, une équipe difficile. Il y a deux parties dans le tirage. La partie où nous sommes avec le Barça, l’Atlético de Madrid et le Borussia Dortmund, c’est beau, nous avons tous les quatre des chances d’aller en finale. Il faudra démontrer ça sur le terrain", a analysé Luis Enrique.

Ravi d’être présent dans un tableau où toutes les équipes ont leurs chances, Luis Enrique a admis que de l'autre côté, les autres formations sont d’un plus gros calibre: "Dans l’autre partie, il y a les favoris avec le Real Madrid, Manchester City, le Bayern Munich et Arsenal. C'est probablement la partie du carré la plus difficile."

Article original publié sur RMC Sport