Publicité

PSG-Real Sociedad: Robin Le Normand a "hâte" d’affronter Mbappé

Élément indiscutable dans la charnière centrale de la Real Sociedad depuis plusieurs saisons, Robin Le Normand s’apprête à relever un énorme défi. Mercredi (à 21h, sur RMC Sport 1), le Français naturalisé espagnol aura pour mission de contenir Kylian Mbappé lors du 8e de finale aller de la Ligue des champions au Parc des Princes.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour voir PSG-Real Sociedad en 8e de finale aller de la Ligue des champions

Lors d’un entretien accordé à Marca, Le Normand a partagé sa "hâte de jouer contre Mbappé, l’un des meilleurs joueurs au monde." Si le buteur vedette du PSG représente probablement la menace principale, l’international espagnol rappelle que le leader de Ligue 1 peut aussi se reposer sur d’autres forces: "Cette année, ils montrent qu'en plus de la grande individualité de Kylian, avec lequel ils peuvent gagner des matchs, ils ont très bien intégré les idées au niveau collectif."

"Dembélé est l'un des meilleurs au monde en un contre un, Kolo Muani travaille comme peu d'autres et il est aussi très bon devant le but. Asensio, comme nous le savons tous, est à un très haut niveau, et je pourrais continuer à citer d'autres joueurs…"

"Le propre des grandes équipes d’être fortes à domicile"

Belle surprise des phases de poules, la Real Sociedad a pour mission de surpasser le PSG au Parc des Princes. Une mission difficile, tant les Parisiens ont peu l’habitude de perdre dans leur antre. Cette saison en Ligue des champions, les hommes de Luis Enrique n’ont jamais perdu à domicile (deux victoires et un nul). Un bilan assez logique selon Le Normand: "C’est le propre des grandes équipes d’être fortes à domicile, elles sont aussi aidées par l’ambiance de leurs supporters."

Malgré cette difficulté, le 7e de Liga compte bien se battre, et montrer que cette 1ère place, acquise durant les poules devant l’Inter Milan et sans perdre le moindre match, fait de cette équipe, un prétendant à ne pas sous-estimer: "Nous avons déjà montré en phase de groupes, contre de grandes équipes comme l'Inter et Benfica, que nous avons très bien joué et encaissé peu de buts, ainsi qu'en Liga contre des clubs comme Barcelone, Madrid ou l'Atlético, ce qui signifie que nous pouvons rivaliser avec n'importe qui."

"Revenir en ayant gagné, fait match nul ou perdu au minimum signifierait qu'ici, à Anoeta, nous aurions sûrement la possibilité de passer au tour suivant."

Article original publié sur RMC Sport