PSG: "Une réaction humaine", Rothen défend Mbappé après son comportement à Brest

Des gestes, des mots et des regards noirs vers les tribunes. Kylian Mbappé est apparu très agacé lors de la victoire du PSG sur la pelouse de Brest, dimanche en Ligue 1 (2-3). Le capitaine de l’équipe de France, auteur d’un doublé, s’est chauffé avec le public du stade Francis-Le Blé après des chants lancés contre Achraf Hakimi. Un comportement assez inhabituel, critiqué par certains observateurs, qui ne choque pas Jérôme Rothen. Notre consultant est revenu sur cet épisode dans Rothen s’enflamme lundi sur RMC. En prenant la défense de l’attaquant parisien.

"Quand tu es un chambreur, il faut accepter le retour du bâton et que tu te fasses chambrer, estime Rothen. Après, défendre Achraf Hakimi, je n’y crois pas une seule seconde. On entend tous des insultes par moments. Je trouve ça tellement ridicule les chants contre Hakimi, mais je pense que Kylian Mbappé est au-dessus de tout ça. Il faut juste revoir l’atmosphère. L’année dernière, Paris a eu une victoire très compliquée dans les dernières minutes à Brest. Les Parisiens se sont fait bouger, mais ils l’ont accepté. Cette année, c’est la même chose. Ils mènent 2-0, Brest revient logiquement à 2-2 et ils ne sont pas loin de gagner. Sur la deuxième mi-temps, les Brestois méritaient de s’imposer. Et il y a ce fameux penalty, c’est un coup du sort pour les Brestois, beaucoup de réussite pour les Parisiens."

"Je trouve qu’il a bien dégoupillé"

La tension est montée d’un cran lorsque Randal Kolo Muani a obtenu un penalty en fin de match. Les Brestois ont alors tenté de perturber Kylian Mbappé, qui a finalement marqué en deux temps pour offrir un succès au PSG. Avant de chambrer à plusieurs reprises les supporters bretons. "Entre les joueurs qui piétinent le point de penalty, l’attroupement, les joueurs qui ont des mots déplacés envers Mbappé, la poussette dans le visage de Jonas Martin et le contexte avec le public qui siffle beaucoup, il met son penalty et après il répond, resitue Rothen. Oui, mais à ce que je sache, c’est une réaction humaine d’un joueur de football."

"Arrêtez avec les débats: ‘Il est capitaine de l’équipe de France, il n’a pas à réagir comme ça’. Peu importe. On a été sur un terrain et par moments, tu peux dégoupiller. Et encore, je trouve qu’il a bien dégoupillé. Parce qu’il aurait pu insulter. Là, il a juste montré le score 3-2, son doublé, en disant au public de continuer à parler, chanter et siffler. Est-ce que c’est grave?"

Article original publié sur RMC Sport