Publicité

PSG: "Il peut aller très loin", qui est Senny Mayulu, le jeune de 17 ans proche de Zaïre-Emery et adoubé par Luis Enrique?

Un sourire radieux sous son épais bonnet noir. Assis aux côtés de ses adjoints, Luis Enrique n’a pas caché sa joie lorsque Senny Mayulu a scellé la victoire du PSG à Orléans (National), samedi, en 16es de finale de la Coupe de France (1-4). Bien décalé dans la surface par Kylian Mbappé, le milieu de terrain de 17 ans a inscrit le dernier but des Parisiens dans la fraîcheur du Loiret (88e). Son premier chez les pros. De quoi devenir le 316e buteur de l’histoire du club de la capitale.

Lancé sept minutes plus tôt à la place de Fabian Ruiz, le jeune Parisien a trompé Owen Césaire Matimbou d’un subtil ballon piqué du droit. Un geste plein de classe et de sérénité, qui lui a valu les félicitations de ses partenaires au stade de la Source. "Je suis très content et très fier, a réagi le bizuth. Je vais tout faire pour travailler et continuer à faire quelques entrées comme ça."

Ambidextre, polyvalent et décisif

Après la rencontre, le natif de Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) a reçu les compliments de son entraîneur, qui lui avait déjà offert une vingtaine de minutes lors du tour précédent en Coupe de France face aux amateurs de Revel (0-9). Habitué à s’appuyer sur des jeunes talents, Luis Enrique semble particulièrement emballé par le profil de Senny Mayulu, qu’il convie régulièrement aux entraînements des pros depuis quelques mois.

"C’est un très jeune joueur, intelligent, avec beaucoup de qualités, qui peut jouer des deux pieds, a salué le coach espagnol. Il peut évoluer sur le côté ou plus dans l’axe. Il a mis un très beau but, en terminant bien l’action, comme il en a l’habitude à l’entraînement. Nous voulons pourvoir à la fois recruter de grands joueurs, mais aussi utiliser aussi les joueurs du centre de formation."

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Un but sublime face à l’AC Milan en Youth League

D’origine congolaise, Senny Mayulu est né le 17 mai 2006, un peu plus de deux mois après Warren Zaïre-Emery. Après avoir débuté le football au nord de la région parisienne, à l’US Saint-Denis, puis à l’AF Épinay-sur-Seine, il a intégré le Camp des Loges pour parfaire sa formation. Sous contrat jusqu’à la fin de la saison, le joueur d’1,79m compte aujourd’hui cinq sélections en équipe de France U18 sous les ordres de Jean-Luc Vannuchi.

Suivi par près de 36.000 personnes sur Instagram, Mayulu s’est distingué cette saison en Youth League avec le PSG U19. Aligné à cinq reprises par Zoumana Camara, il a inscrit un but sublime lors de la victoire face à l’AC Milan fin octobre (1-0). Peu avant la mi-temps, le titi a fait parler la foudre en envoyant un missile du gauche sous la barre du gardien des Rossoneri. Il a également porté le brassard de capitaine lors de la défaite contre Newcastle le mois suivant, aux côtés d’Ethan Mbappé (1-2).

Dans le sillage de Zaïre-Emery

Plutôt axial, Senny Mayulu est capable d’évoluer à tous les postes dans l’entrejeu. Il peut également joueur un cran plus haut, voire dans un couloir. Une large palette qui lui permet de se démarquer sur le pré. Très propre techniquement, celui qui s’était engagé pour trois ans avec Paris en 2021 dégage une grande aisance technique. Contrôles assurés, passes précises, conservation dans les petits espaces, il est capable de dribbler et de percuter balle au pied. Avec un gros volume de courses et beaucoup d’énergie à la récupération.

Encore un peu frêle physiquement, le dernier buteur du PSG va devoir s’étoffer pour résister aux duels et à l’intensité des matchs professionnels. Avec l'espoir de marcher sur les traces de Warren Zaïre-Emery, avec qui il a partagé en 2018 le titre de co-meilleur buteur de la Liga Promises, une prestigieuse compétition U12, lors de laquelle il avait reçu son trophée des mains de Raul (l’ancien buteur du Real Madrid).

Danilo sous le charme

A l’heure où les leaders de Ligue 1 cherchent à exploiter les meilleurs éléments de leur centre de formation, l’éclosion de Senny Mayulu semble ravir tous les étages du club, d'autant que l'effectif parisien apparaît assez léger au milieu de terrain. Au sein du vestiaire, l'espoir de 17 ans a déjà conquis ses aînés, à l’image de Danilo Pereira. "C’est un jeune qui travaille bien, a soufflé le Portugais après le succès face à l’USO. Il est très talentueux. Avec du travail, je pense qu’il peut aller très loin".

Article original publié sur RMC Sport