Publicité

PSG-Nantes : après le « char à voile », les Nantais voyageront en train et en bus

Pour le déplacement de son effectif à Paris, le coach du FC Nantes a fait de fortes déclarations, en référence directe à la polémique de début de saison sur les moyens de transport utilisés par le PSG pour se déplacer.
Pour le déplacement de son effectif à Paris, le coach du FC Nantes a fait de fortes déclarations, en référence directe à la polémique de début de saison sur les moyens de transport utilisés par le PSG pour se déplacer.

FOOTBALL - Les déclarations désinvoltes du coach parisien avaient fait grand bruit en septembre dernier, et resurgissent avec malice par l’intermédiaire du coach du FC Nantes, Antoine Kombouaré, ce vendredi 3 mars, avant la rencontre PSG-Nantes au Parc des Princes.

« Ce matin, on a discuté avec la société avec laquelle on fait nos déplacements pour savoir si on ne pouvait pas se déplacer en char à voile », avait ainsi ironisé Christophe Galtier après un voyage Paris-Nantes effectué en avion par l’équipe parisienne, suscitant alors de vives critiques, sur fond d’écologie et de devoir d’exemplarité.

Ce vendredi, c’est donc Antoine Kombouaré qui a ressorti cette polémique du placard, plus de six mois après les événements. « J’ai décidé qu’on allait partir en train à Paris. On est super contents d’y aller en train, ce sera deux heures (de trajet) », a-t-il lâché en conférence de presse, comme un subtil pied de nez aux méthodes de transports du PSG.

Dimanche, les joueurs du FC Nantes ne se déplaceront donc pas en char à voile mais bien en train, pour ce match prévu à 21 heures pour le compte de la 26e journée de Ligue 1.

« Ça n’a jamais tué les gens »

Quant au trajet de retour de Ludovic Blas et ses partenaires, il se fera en bus. Une décision prise en raison de l’horaire de cette rencontre de championnat. « On rentrera en bus. Trois heures trente de bus, ça n’a jamais tué les gens », s’est permis d’ajouter le coach nantais, qui n’a visiblement pas oublié cet épisode médiatique de début de saison.

« Je n’ai pas attendu que ces gens viennent avec des pétitions pour mettre la pression », a également ajouté Antoine Kombouaré, vivement invité à se déplacer en train pour PSG-Nantes dimanche, après la pétition « FC Nantes : faites mieux que le PSG, prenez le train ! », lancée par le mouvement écologique Alternatiba Nantes. Plus de 11 000 personnes avaient d’ailleurs signé la pétition, avant les déclarations de l’entraîneur du FC Nantes.

Pour se justifier de cette décision, Antoine Kombouaré a aussi fait jouer ses origines kanakes et sa sensibilité pour la question écologique. « Chez moi, je suis concerné, ma famille est concernée. Je viens de Nouvelle-Calédonie, dans le Pacifique. Depuis un moment on parle de réchauffement climatique, de montées des eaux, il y a plein d’îles qui vont disparaître », s’est-il permis de faire valoir. « En plus, en parlant de fonds marins et de notre garde-manger (le poisson), les Chinois arrivent avec leurs bateaux, ils sont en train de tout foutre en l’air là-bas. Ça me fout les boules. Donc je n’ai pas besoin que des gens viennent me voir pour parler de sensibilité concernant le climat ».

Rires déplacés

Début septembre 2022, Christophe Galtier à peine installé dans son rôle d’entraîneur du PSG, s’était offert une polémique d’ampleur au sujet du voyage en avion des joueurs parisiens pour venir jouer à la Beaujoire.

Interpellé dans un premier temps par un haut cadre de la SNCF, le club parisien s’est retrouvé sous une pluie de critique, après un été déjà marqué par la volonté de régulation des jets privés en France. Questionnés en conférence de presse sur ce sujet, Christophe Galtier et Kylian Mbappé avaient maladroitement répondu à base d’ironie et de rires.

Une attitude désinvolte au sujet de l’écologie qui avait d’ailleurs poussé l’écrivain-aventurier Rémi Le Calvez à prendre le coach du PSG au pied de la lettre. Il avait alors fait le pari de rejoindre la Beaujoire depuis le Parc des Princes, à l’aide de ce véhicule poussé par la seule force du vent.

À voir également sur Le HuffPost :

Le fou rire de Kylian Mbappé rappelle le devoir d’exemplarité des stars

Sur les jets privés, Galtier et Mbappé soutenus par la droite