Publicité

PSG-Lille: sans Mbappé, les Parisiens font le plein de confiance avant d'affronter la Real Sociedad en Ligue des champions

Le sentiment du devoir accompli. À quatre jours du choc face à la Real Sociedad, le PSG a fait le job en Ligue 1 pour renverser Lille au Parc des Princes ce samedi (3-1) et poursuivre son cavalier seul en tête du championnat. Malgré le turnover, les joueurs de Luis Enrique ont parfaitement préparé leurs retrouvailles avec la Ligue des champions.

>> Revivez PSG-Lille (3-1)

La double peine pour Alexsandro

Sans Kylian Mbappé au coup d’envoi, les Parisiens auraient pu se tirer une balle dans le pied dès les premières minutes. Si Nordi Mukiele a échappé à une sanction administrative pour une vilaine semelle sur le pied de Benjamin André, le PSG a été climatisé par l’ouverture du score lilloise. Très actif sur son côté, Tiago Santos a fait vivre un calvaire à Lucas Beraldo, avant de centrer et trouver Yusuf Yazici pour tromper Keylor Navas, titulaire à la place de Gianluigi Donnarumma. Titulaire à gauche de la défense, le Brésilien a montré ses failles et ses difficultés au poste de latéral.

L’orage passé, les joueurs de Luis Enrique n’ont mis que quatre minutes pour réagir. Le début du calvaire pour Alexsandro. La perte de balle du défenseur du Losc a profité à Ousmane Dembélé, passeur décisif pour Gonçalo Ramos, absolument seul pour égaliser dans le but vide (1-1, 10e). Un malheur n’arrivant jamais seul, le Brésilien a marqué contre son camp sur un centre a priori anodin de Fabian Ruiz pour permettre à Paris de prendre l’avantage (2-1, 17e). L’addition aurait pu être plus salée à la pause sans un très bon Lucas Chevalier, décisif sur sa ligne devant Marco Asensio. Malgré une bonne entame sans Jonathan David au coup d’envoi, les Lillois ont montré trop de déchet technique pour inquiéter les Parisiens, sur un rythme assez tranquille sans plusieurs titulaires, à quatre jours du rendez-vous en Ligue des champions.

Un PSG en gestion

En quête d’un troisième but pour définitivement plier l’affaire, le PSG a obligé le portier des Dogues à rester vigilant face à Mukiele, agressif dans le bon sens du terme pour bouger Alexsandro, décidément pas dans un grand soir au Parc des Princes. Sans forcer, Paris a continué à développer son jeu à son rythme mais est tombé sur un Lucas Chevalier en état de grâce, auteur d’un arrêt exceptionnel devant Kolo Muani, qui avait tout fait dans la surface. Mais l’international français s’est rattrapé en fin de match pour sceller la victoire parisienne, en bonifiant une excellente entrée de Bradley Barcola sur son côté gauche (3-1, 80e). Sans Mbappé, le PSG a donc fait le travail avant de retrouver la Real Sociedad pour jouer une partie de son avenir européen. Avec le sentiment du devoir accompli et sans casse supplémentaire.

Éliminé en huitième de finale de la Coupe de France par l’OL mercredi (1-2), le Losc enchaîne un deuxième revers de rang toutes compétitions confondues et manque l’opportunité de monter provisoirement sur le podium avant le match de Brest à Clermont (15 heures).

Article original publié sur RMC Sport