Publicité

Le PSG domine le Borussia Dortmund et soigne son entrée en Ligue des champions

La dernière fois que le Borussia était venu au Parc des Princes, alors vide en mars 2020, le Paris Saint-Germain avait offert l'une des rencontres les plus mémorables de son histoire européenne. Trois ans après, Paris s'est rappelé au bon souvenir des Allemands, battus sur le même score pour lancer leurs débuts en Ligue des champions (2-0).

>> Revivez la victoire du PSG en live commenté

Face à une équipe allemande venue jouer le contre mais amputée d'une de ses premières rampes de lancement - Marcel Sabitzer sorti blessé au quart d'heure -, le PSG a outrageusement dominé dans son enceinte, cette fois pleine et chauffée à blanc. Capables de multiplier les projections vers la surface adverse, les Parisiens ont longtemps manqué de précision dans le dernier tiers, à l'image de Randal Kolo Muani et Ousmane Dembélé.

Süle épargné, puis sanctionné

Préféré à Gonçalo Ramos en pointe, le premier aurait dû mieux faire sur le centre au sol du second (15e), mais s'est manqué face au but. La solution aurait pu venir d'une frappe mi-distance, mais Vitinha a joué de malchance en trouvant le poteau de Gregor Kobel (19e), Kylian Mbappé voyant lui la cible s'échapper (33e).

Il a fallu un coup du sort et une main sanctionnée de Niklas Süle, épargné sur un premier bras mal placé avant la pause (40e), pour ajuster la mire parisienne. Mbappé n'a pas tremblé pour transformer (1-0, 49e) et inscrire son 41e but en Ligue des champions. Très actifs, Vitinha et Achraf Hakimi ont permis à Paris de faire le break d'une action en duo superbe, concrétisée par le Marocain après un dernier crochet terrible sur Mats Hummels (2-0, 58e).

Longtemps peu inquiété par les joueurs d'Edin Terzic, pas au niveau d'un match de C1, Gianluigi Donnarumma a vu le tir de Jamie Bynoe-Gittens percuter son poteau (80e) dans une fin de rencontre débridée. Kylian Mbappé n'était pas loin de son doublé (90e+1, 90e+4), Gonçalo Ramos de son premier but avec Paris invalidé pour hors-jeu (90e+6). Sans trop trembler, les Parisiens prennent les commandes du groupe de la mort, l'AC Milan et Newcastle s'étant neutralisés dans l'autre rencontre (0-0). De bon augure pour ce PSG nouveau, à deux semaines de son déplacement chez les Magpies, le 4 octobre.

Article original publié sur RMC Sport