Publicité

PSG-Ajaccio: festival de buts au Parc, doublé de Mbappé, le titre se rapproche pour Paris

PSG-Ajaccio: festival de buts au Parc, doublé de Mbappé, le titre se rapproche pour Paris

Plus qu’une marche à franchir avant le sacre. Le Paris Saint-Germain est quasiment assuré d’un onzième titre de champion de France dans son histoire grâce à son très large succès (5-0) contre Ajaccio au Parc des Princes, samedi. Un troisième succès d’affilée à Auxerre le 21 mai placerait les joueurs de Christophe Galtier sur la voie royale, même si Lens devait l’emporter à Lorient, sachant qu’ils bénéficient d’une différence de buts largement supérieure à celle des Sang et Or (+49 contre +32).

Mbappé enchaîne les buts

Ruiz-Danilo, ce n’était pas forcément la connexion attendue, sur laquelle était censée reposer l’animation offensive parisienne, mais c’est bien ce duo qui a permis au Paris Saint-Germain de concrétiser sa domination. On savait Danilo travailleur, on connaissait moins le visage du "créateur". Certes, la passe en profondeur du Portugais était plutôt destinée à Ekitike dans la surface corse, elle n’en demeure pas moins belle. Déviée par Avinel, elle a atterri dans les pieds de Fabian Ruiz qui s’avançait et marquait de l’extérieur du gauche son troisième but de la saison en Ligue 1 (22e), sa deuxième réalisation consécutive.

Dans un Parc des Princes morose, déserté par ses ultras, qui ne savait quelle attitude adopter avec le revenant Lionel Messi, tantôt applaudi, tantôt conspué, après sa suspension, les Parisiens ont confisqué le ballon. Si bien que l’AC Ajaccio a dû attendre la 12e minute pour faire sa première apparition dans le camp parisien. Trop limité avec le ballon, Ajaccio a souffert sur chaque accélération parisienne.

Le deuxième but parisien (32e), signé Hakimi, était-il valable ? M. Gaillouste a estimé que l’enchaînement de Mbappé, à l’origine du but, était licite. Il semblerait pourtant que l’international français se soit aidé du bras pour maintenir le ballon à portée de tir. L’arbitre de la rencontre a lui estimé que le geste n’était pas répréhensible, au grand dam des Corses, qui voyaient la relégation poindre à l’horizon. Ce que la seconde période allait rapidement confirmer.

Hakimi voit rouge

Mbappé a anéanti tout espoir de maintien et précipité la chute de l’ACA en Ligue 2 en moins de dix minutes au retour des vestiaires . Les Corses devaient l’emporter pour espérer se maintenir, ils n'en ont jamais eu les moyens. Ils ont encaissé un doublé du Mbappé (47e, 54e), qui a désormais marqué à lui seul plus de buts que l’AC Ajaccio (22) à l’issue de la 35e journée.

Auteur de sept réalisations lors des cinq derniers matches de Ligue 1, le Français occupe seul la tête du classement des buteurs avec 26 réalisations, devant Alexandre Lacazette (24). C’est la quatrième fois de sa carrière qu’il franchit la barre des 25 buts en Ligue 1. Cauchemardesque pour Ajaccio, avec un cinquième but, la fin de la rencontre, sans enjeu pour les deux équipes, a été marquée par une échauffourée consécutive à une faute sur Messi.

Les esprits se sont rapidement échauffés, Thomas Mangani et Achraf Hakimi allant jusqu’à échanger des coups, obligeant l’arbitre à leur indiquer le chemin des vestiaires. Evitable, l'incident démontre qu'à Paris, cette saison, même quand tout semble aller pour le mieux, le chaos n'est jamais très loin. Reste que, avec six longueurs d'avance sur Lens, Paris pourrait fêter un nouveau record à Auxerre s'il fait mieux que les Sang et Or à Lorient.

Article original publié sur RMC Sport