Protocole scolaire: un vice-président de l'Assemblée nationale critique une annonce trop tardive

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Hugues Renson, l'un des vice-présidents de l'Assemblée nationale, n'a pas hésité à attaquer frontalement les modalités de l'annonce d'un nouveau protocole scolaire anti-Covid par Jean-Michel Blanquer ce dimanche.

Hugues Renson est l'un des députés élus à Paris sous les couleurs de LaREM et il est surtout l'un des vice-présidents de l'Assemblée nationale. Des fonctions qui font de lui un cadre éminent de la majorité. Et ne l'ont pas freiné, ce dimanche soir, au moment de laisser entendre le mal qu'il pensait du calendrier, selon lui trop tardif, de l'annonce d'un nouveau protocole scolaire anti-Covid par Jean-Michel Blanquer quelques heures plus tôt. Il a aussi reproché la méthode employée dans l'élaboration du dispositif.

Il faut dire que dans la mesure où la rentrée scolaire a été maintenue à ce lundi, c'est à la veille seulement du retour des élèves dans leur établissement que le ministre de l'Education nationale a dévoilé ses plans. A travers un entretien au Parisien, Jean-Michel Blanquer a précisé les contours de cet ajustement des mesures en vigueur. Celui-ci fait la part belle au contact-tracing et impose la réalisation de trois tests aux élèves au cas où une contamination serait détectée dans leur classe.

Un agenda trop serré

Une interview publiée ce dimanche en fin d'après-midi, ce qui n'a donc ménagé que quelques heures aux enseignants, aux parents et aux principaux intéressés qu'une poignée d'heures pour en prendre connaissance. Un agenda bien trop serré, donc, selon Hugues Renson, qui a taclé sur Twitter:

"Concertation": une chute qui résonne de plus comme la dénonciation d'un exercice trop solitaire du pouvoir en la matière.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Covid-19 à l’école : un nouveau protocole sanitaire dévoilé par Jean-Michel Blanquer

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles